1660721021.jpg 1660721012.jpg 1660721003.jpg 1660720996.jpg 1660720987.jpg 1660720974.jpg 1660720962.jpg 1660720950.jpg 1660720942.jpg 1660720934.jpg 1660720925.jpg
Site partenaire callofduty
"Si vous avez aimé Battlesector et que vous attendiez ce DLC Nécrons de pied ferme, vous pouvez y aller, cette nouvelle armée s’avère très plaisante à jouer. Le contenu est très fidèle au jeu de figurine, mais on regrette l’absence d’une campagne dédiée à nos chères "machines à tuer". "
Geek4Life
Warhammer 40,000:
Battlesector - Necrons

Premier DLC à ajouter une nouvelle faction, le supplément Necrons était attendu au tournant par les fans de Warhammer 40 000. Pendant des millions d'années, ces soldats immortels ont sommeillé dans leurs tombes. Aujourd’hui, ils font leurs premiers pas dans Battlesector, avec quatorze unités inédites qui n’attendent que vos ordres. Il est grand temps d’étendre votre empire de métal et de rappeler à tous à quel point la chair est faible !

Jadis prospères et brillants, les Nécrons constituent l’une des plus anciennes races de la galaxie. Car, à ses débuts, cette race qui s’appelait alors les Nécrontyrs, développait une technologie extrêmement avancée afin de contrecarrer les effets délétères de leur monde natal. Accablée par un soleil cruel, la vie des Nécrontyrs était brève et incertaine, menacée en permanence par des vents irradiés et des tempêtes de plasma. La mort n’était jamais loin. Pourtant, grâce à leur ténacité et leur ingéniosité ils réussirent à s’épanouir malgré tout et à conquérir les étoiles. Mais ces jours de gloire se terminèrent lorsqu’ils conclurent un pacte avec les C’tan. Ces derniers leur offrirent l'immortalité, en leur proposant de transférer l'âme de chacun dans un corps de métal capable de s’auto-régénérer. Mais ce que les C’tan gardèrent pour eux, c’est qu’en s’enfermant dans ces réceptacles d’acier les Nécrontyrs allaient perdre peu à peu leurs personnalités. À la fin, il ne resta de ce peuple glorieux qu'une armée d'esclaves mécaniques complètement asservie par les C'tan : les Nécrons.

Avec ce DLC vous aurez à votre disposition 14 unités profitant de mécaniques de jeu, d’armes et de compétences uniques pour retranscrire l’aspect implacable de l'empire Nécron. Avec leurs corps faits de métal vivant, vous les verrez souvent se relever après avoir mordu la poussière. Parmi leurs chefs de guerre, vous trouverez bien sûr le Seigneur Nécron, dont les capacités spéciales améliorent les troupes proches, mais aussi le Plasmancien qui fait pleuvoir la mort dans les rangs ennemis avec son orbe quantique capable de libérer des piliers d'énergie dévastateurs. Enfin, le troisième larron de ce trio de choc, le Destroyer Hexmark, fait office d’assassin multifonction en appliquant des buffs et des debuffs.



Pour les soldats de base, la variété est de mise, avec tout d’abord les Guerriers et les Immortels qui constituent vraiment le corps de l’armée, à quoi s’ajoutent des troupes plus spécialisées. Vous pourrez compter sur de l’infanterie, redoutable au corps à corps, avec les Factionnaires, les Destroyers Skorpekh et les Dépeceurs, ainsi qu’à des spécialistes du tir de précision, avec les Traqueurs. Et pour ce qui est des gros dégâts, le Destroyers lourd Lokhust et la Console d’annihilation sont là pour s’occuper des cibles lourdement blindées. Même si les Nécrons ne sont pas réputés pour leur vitesse, vous disposerez de Mecanoptères, des sortes de motojets, pour faire de la reconnaissance. Vous aurez aussi des Nuées de scarabées canoptek pour couvrir l’avancée de vos troupes et les envoyer se faire exploser sur l’ennemi en cas de besoin. Enfin, les Prétoriens du Triarcat seront le pivot de votre armée grâce à leur polyvalence et leur solidité.

Hélas, aucune campagne ne vient narrer les aventures de tout ce beau monde, ce qui est vraiment dommage. Vous pourrez profiter des Nécrons uniquement en mode Escarmouche et Suprématie. Reste qu’avec la diversité des troupes proposées vous aurez de quoi rester de longues heures devant votre écran, surtout si vous aimez les armées de robots tueurs venus du passé.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 14/20

Visuellement, le rendu des unités est très propre et fait honneur au matériau d’origine. C’est un plaisir de retrouver les figures emblématiques des armées Nécrons fidèlement modélisées.

Gameplay & prise en main : 14/20

Les équipes de Black Lab Games ont réussi à retranscrire cet aspect lent et implacable des Nécrons, avec une belle variété d’unités proposées. De plus, la plupart d’entre-elles dispose aussi de variantes d’armements pour élargir les possibilités. Avec 14 unités disponibles, vous aurez de quoi faire pour créer votre armée idéale de machines à tuer.

Musique et bruitages : 14/20

La bande-son colle bien à ces soldats mécaniques d’outre-tombe. Les bruitages sonnent juste et les musiques ne sont pas en reste pour nous plonger dans cet univers fait de métal et de violence.

Durée de vie : 11/20

C’est ici que le bât blesse puisque ce DLC ne contient aucune nouvelle campagne. Il ne vous restera donc que le mode Escarmouche et Suprématie pour profiter de ce contenu inédit. En eux-mêmes ces modes offrent suffisamment de rejouabilité pour vous tenir en haleine un bon moment, si vous accrochez au gameplay des Nécrons.

Note : 13/20

Si vous avez aimé Battlesector et que vous attendiez ce DLC Nécrons de pied ferme, vous pouvez y aller, cette nouvelle armée s’avère très plaisante à jouer. En revanche, si vous n’avez pas accroché au jeu de base ce n’est pas ce supplément qui vous fera changer d’avis. Le contenu est très fidèle au jeu de figurine, mais on regrette l’absence d’une campagne dédiée à nos chères machines à tuer. Le contenu pourra donc sembler bien léger à certains, surtout pour le prix. Mais on peut aussi y voir une façon de soutenir Black Lab Games qui continue à optimiser et mettre à jour régulièrement Battlesector.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.