jc306.jpg jc305.jpg jc304.jpg jc303.jpg jc302.jpg jc301.jpg 1450127299.jpg 1450127278.jpg
Site partenaire callofduty
"Just Cause 3 offre un vaste monde ouvert, d'innombrables missions, fusillades, courses-poursuites... Le tout parfaitement mis en scène et avec une bonne dose de fun !"
Geek4Life
Just Cause 3

Série bien connue des fans de jeux d’action et de GTA-like, "Just Cause" nous revient avec un troisième opus bardé de nouveautés. Si vous rêvez de tout faire exploser, de piloter – armé jusqu’aux dents - tous types de véhicules... le tout avec pour objectif principal de faire tomber un dictateur, "Just Cause 3" est LE jeu qu'il vous faut ! Reste à connaitre les légers défauts de ce troisième opus, incontestablement l’un des plus beaux exutoires vidéoludiques du marché !

Réalisé par Avalanche Studios à qui l'on doit notamment le jeu vidéo "Mad Max" et édité par Square Enix, ce troisième opus nous arrive simultanément sur PC, PlayStation4 et Xbox One. L'occasion de retrouver Rico Rodriguez et ses amis rebelles dans un vaste monde ouvert que l'on peut explorer librement en 3D. Il s'agit, cette fois, de la République méditerranéenne de Medici, un état dirigé d'une main de fer par l'odieux Général Di Ravello. Dictateur de la pire espèce qui exploite une substance hautement dangereuse et lucrative : le "Bavarium". L’ami Rico souhaite bien évidemment venir à bout de ce tyran. Dans la pure tradition de la saga, vous aurez amplement de quoi vous occuper (de fait, des dizaines d’heures !), entre les missions principales, secondaires et l'exploration de l'environnement ouvert. Si le pitch est plutôt sommaire et manichéen (avec son code couleur : rouge = méchant / bleu = gentil), vous ne tarderez pas à constater que la trame scénaristique est nettement plus construite que par le passé. Via, notamment, de nombreuses cinématiques (entièrement localisées en Français). Concernant le gameplay, nous retrouvons immédiatement nos marques, avec les excellentes bases des précédents épisodes. L'action reste centrale et brutale. Il est plaisant de se déplacer à pied, en voiture, à moto...mais aussi aux commandes d'un avion ou d'un hélicoptère. À l'instar des précédentes moutures, Rico impressionne en enchaînant - coup sur coup - des cascades plus spectaculaires les unes que les autres. Par ailleurs, notre héros dispose, en plus de son fameux combo "grappin/parachute", d'une "wingsuit" ! Une combinaison lui permettant de planer dans les airs. Il en résulte une exploration "verticale" encore plus marquée et une simplification des déplacements. En revanche, l'intérêt d’utiliser les voitures est clairement amoindri... Un système d’amélioration de son équipement est aussi proposé, symbolisé via la collecte d’engrenages lors des missions. Au fil de la progression, Rico devient plus dangereux et mieux armé (sachant qu’il est déjà d’entrée bien équipé). D'un point de vue technique, la série Just Cause a toujours été un exemple en matière de monde ouvert. Ce troisième opus ne fait pas exception, mais il faut reconnaitre que le résultat n'est pas aussi irréprochable que le laissaient présager les vidéos promotionnelles distillées par Square Enix. Sans être laide, la version Xbox One qui a servi au test affiche une bonne dose de clippings, notamment sur la végétation. Certaines textures sont un peu fades, mais au global (et dans le feu de l'action) 'Just Cause 3' n'est clairement pas une déception !

Un déluge d'action

Dès que vous aurez apprivoisé le maniement du grappin/parachute (entrecoupé de phase de Wingsuit), vous serez capable de voler dans les airs tel Superman. Ce qui est particulièrement jouissif. Les phases de combat sont certes basiques, mais deviennent vite grisantes avec la possibilité de se faire livrer (par la voie des airs) de nouvelles armes et véhicules ! L'arsenal permet de commander de redoutables frappes aériennes. Il est même possible de piloter un avion de chasse. L'aspect destruction largement mis en avant lors de la campagne de communication de Square Enix est effectivement l'un des points forts de ce troisième opus, mais il est cependant impossible de tout déduire. Manette en main, nous avons rapidement découvert que seuls certains bâtiments et unités ennemies peuvent être réduits en poussière. Quant à la fameuse cinématique du pont qui s’effondre, elle correspond à un script spécifique... Tout n'est pas aussi "réaliste" ! Au point que si vous faites feu avec un blindé sur un mur et que ce dernier n'a pas été défini comme destructible par les développeurs, il n'y aura aucun effet. Certes, c'est un peu frustrant, mais vu que le titre est totalement déjanté et foisonne d'objectifs ennemis, il y amplement de quoi faire ! Dans le registre des jeux "bac à sable", ce troisième épisode reste une valeur sûre. En bon exutoire "Just Cause 3", enchaînent les cascades et les fusillades à un rythme effréné. Forcément, après quelques heures passées devant l'écran un côté répétitif se fait sentir. Le sachant, il est bon de pratiquer le jeu pendant de courtes ou moyennes sessions, plutôt que d’enchaîner les missions non-stop. Sachez aussi qu'au-delà de la campagne solo, il n'y a aucun mode multijoueur. C’est d'autant plus regrettable qu'un mod amateur avait vu le jour avec "Just Cause 2". Ce qui montre bien l'attente des fans... Reste qu'avec ses dizaines d'heures d'action frénétique, ce troisième opus s’avère plus que correct. En bonus avec la version Xbox One, Square Enix offre un code pour télécharger gratuitement le jeu "Just Cause 2" sur Xbox 360. L'occasion de tester la rétrocomptabilité de la console de Microsoft. Enfin, au vu du succès de la saga, il est plus que probable que du contenu additionnel vienne renforcer celui présent au lancement. Bref, si comme nous, vous avez aimé les précédents "Just Cause", il est certain que vous vous ferez un plaisir d’explorer les paysages de Medici. À ce propos, en plus de la topographie des trois îles et de la possibilité d'évoluer dans les airs, vous pourrez aussi plonger sous la mer ! Un GTA-like parfait pour Noël.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Si les précédents épisodes étaient franchement spectaculaires, ce troisième opus est paradoxalement un peu moins impressionnant. Sans être laid ni décevant, "Just Cause 3" pêche par la présence de clippings légèrement marqués sur Xbox One (notre version pour le test), ainsi que des textures et modélisations de végétation pas toujours irréprochables. Reste que la mise en scène est à couper le souffle avec un environnement ouvert qui offre de superbes paysages. Rien de bien méchant en somme...

Gameplay & prise en main : 16/20

Exutoire efficace, "Just Cause 3" ne manque pas de charme avec ses fusillades épiques, ses cascades plus spectaculaires les unes que les autres et ses nombreuses missions déjantées où les explosions pleuvent. Le sentiment de liberté est réellement grisant. En revanche, comme tout bon jeu d'action frénétique, ce troisième opus est assez vite répétitif et l’on regrette le fait que l’ensemble des éléments du décor ne soit pas destructible.

Musique et bruitages : 14/20

C'est avec plaisir que l'on découvre que la bande-son a été intégralement localisée en français. En revanche, mieux vaut aimer l'ambiance des films Z ou des séries B... car les dialogues sont globalement « surjoués ». De fait, « Just Cause 3 » joue à fond les clichés, d’où son côté kitsch. Pour ce qui concerne les musiques et les bruitages, le résultat est correct et fait honneur à la série. De toute évidence, seule la surenchère d'action prime. Mission accomplie !

Durée de vie : 17/20

Avec les missions principales, les quêtes secondaires et l'exploration de ce vaste environnement (accessible sur terre, dans les airs et sous la mer), « Just Cause 3 » offre amplement de quoi s'occuper. Seul bémol : le gameplay est répétitif à la longue. Le sachant, mieux vaut éviter d'enchaîner les missions toute une après-midi, mais plutôt en profiter par petites ou moyennes sessions. Car, dans l'ensemble, l'expérience demeure excellente ! Surtout avec le système d'amélioration de l'équipement.

Note : 16/20

Sans rivaliser avec "Grand Theft Auto", ce nouveau "Just Cause" offre un vaste monde ouvert propice à d'innombrables missions, fusillades, courses-poursuites... Le tout parfaitement mis en scène et avec une bonne dose de "fun" ! Certes, le jeu est un peu répétitif à la longue (ce qui est normal pour ce type de production), mais à juger du nombre d'armes et de véhicules à disposition, nul doute que tous les fans de GTA-like et de jeux d’action frénétique passeront des dizaines d'heures à faire exploser les bâtiments et véhicules du Général Di Ravello... Un très bon "Just Cause", mais qui aurait pu être encore meilleur.


L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.