1605733526.jpg 1605733517.jpg 1605733504.jpg 1605733495.jpg 1605733441.jpg 1605733432.jpg 1605733422.jpg 1605733412.jpg 1605733402.jpg 1605733376.jpg
Site partenaire callofduty
"SEGA fait évoluer la série avec "Yakuza : Like a Dragon". Cet épisode marque une rupture avec les derniers volets en nous offrant un divertissement orienté RPG. (...) une ambiance à la fois sombre et déjantée. "
Geek4Life
Yakuza : Like a Dragon

Avec plus de 12 millions de jeux vendus depuis 2005, "Yakuza" est l'une des série à succès de SEGA. Très appréciée pour son immersion réaliste dans les rues du Japon, l'éditeur multiple les aventures épiques (riches en castagne) aux côtés des membres de la pègre. Mais, fin 2020, avec "Yakuza : Like a Dragon" il souffle un vent de renouveau. Place à un changement de lieu et l'arrivée de personnages inédits ! De plus, le gameplay "beat'em all" est cette fois orienté RPG au tour par tour. Offrant toujours une bonne dose "d'activités annexes" (kart, karaoké, mini-jeux...). Fait certain : on ne s'ennuie pas ! Reste à ne pas perdre de vue que le soft est un divertissement PEGI 18, destiné à un "public mature".

Disponible sur PS4, PS5, Xbox ONE et Xbox Series X, "Yakuza : Like a Dragon" marque une rupture avec les précédents opus. Sega et son développeur "Ryu Ga Dotoku studio" nous ont concoctés un épisode qui conjugue les origines de la "franchise", tout en y insufflant assez de nouveautés pour en faire l'un des Hits de cette fin d'année sur PC et consoles. D'autant plus pour les fans de la saga ; mais aussi les curieux qui aiment explorer virtuellement les rues japonaises ou encore ceux qui apprécient l'univers sombre des films de "gangsters asiatiques". Et, pour effectuer un changement de cap à 180°, rien de mieux que de changer de héros ! L'histoire se focalise sur de tous nouveaux personnages. A commencer par Ichiban Kasuga, , issu de famille modeste qui a déjà fait 18 ans de prison après s'être livré à la police pour un meurtre non commis. Dans le but de protéger un membre du "clan". A sa sortie, notre "petite frappe" découvre que le clan Tojo a été éradiqué des rues de Yokohama, remplacé par l'Alliance Omi du Kansai. Déjà dur à digérer... Ichiban Kasuga apprend également que le patriarche de la famille Arakawa serait à l'origine de cette traitrise. C'est avec ce pitch de "descente aux enfers" et de vengeance que l'on découvre pour la première fois les rues de Yokohama, finement modélisées en 3D sur des kilomètres (et à l'échelle 1 : 1). Ce qui nous change des rues d'Osaka et des visites de Tokyo ! A ce propos, malgré ces évolutions, SEGA n'a pas oublié d'injecter une bonne dose d'action, ainsi que des activités annexes divertissantes, incluant du kart, des cages de baseball, un cinéma, des SEGA Centers ou encore du karaoké. Avec plus d'une cinquantaine de missions annexes, "Yakuza : Like a Dragon" dispose d'une sérieuse durée de vie et se renouvelle astucieusement pour ne pas lasser le joueur au fil de la progression. Le jeu évolue dans une ambiance "loufoque", avec un gameplay dynamique qui intègre des éléments de RPG. Notez qu'il y a des QTE (Quick Time Events) et que le système de combat a été entièrement repensé afin d'évoluer vers du "tour par tour". Surprenant pour un ex-"beat'em all" ! Reste que vous pourrez invoquer des alliés (au cours des affrontements) pour infliger encore plus de dégâts ou pour vous soigner. Avec ses changements et son atmosphère déjantée, "Yakuza : Like a Dragon" se révèle être un épisode agréable, que l'on soit néophyte ou un inconditionnel de la série. Mais le changement de formule est un peu surprenant au début. Car il faut un léger temps d'adaptation.

Yakuza évolue avec la next gen !

La trame scénaristique nous invite à croiser divers personnages charismatiques, dont Masumi Arakawa, l'ancien président d'une famille affiliée au Clan Tojo, mais aussi Koichi Adachi, un ex-membre de la police qui enquête sur des pots-de-vin reçus par sa hiérarchie ou encore la belle Saeoko Mukoda qui gère la maison close "Otohime Land" (ce qui confirme que ce jeu PEGI 18 s'adresse clairement à un public mature !). Il y a aussi Yu Nanba, un infirmier SDF qui a sauvé Ichiban Kasuga après une blessure par balle. La recette est bien ficelée avec une vingtaine de classes différentes. Là où d'autres RPG nous invitent à incarner des "guerriers" ou des "mages", "Yakuza : Like a Dragon" opte pour des musiciens ou encore des agents de sécurité. Dans la pure tradition du genre, chacun dispose de compétences et talents spécifiques. Couplé à un background riche et complexe, on retrouve l'inspiration cinématographique de la série. L'ambiance, qui rappelle celle des "films de bandits" n'a pas perdu en efficacité lors de sa mutation vers la "next gen" (PS5 / Xbox Series X). Concernant l'immersion et les dialogues, vous avez le choix entre les voix japonaises ou anglaises. Naturellement, que les francophones se rassurent, le soft est intégralement sous-titré en Français. Techniquement, l'expérience est esthétique et plutôt bien optimisée. On apprécie la modélisation de la ville et ses lumières, ainsi que la sensation de vie des habitants qui l'animent. A l'inverse, il faut composer avec de nombreux temps de chargement. En offrant des dizaines d'heures de jeu dans Yokohama, "Yakuza : Like a Dragon" confirme que la saga sait se renouveler, sans pour autant abandonner ses origines de "beat'em all". Le tout est parfaitement calibré pour ravir les "connaisseurs", tout en donnant envie aux néophytes de découvrir cette prestigieuses licence du catalogue SEGA. De notre point de vue, cet épisode est une réussite et brille par son côté déjanté. Une des bonnes surprises de Noël 2020.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Pour sa sortie sur console Next Gen, "Yakuza" fait peau neuve et nous émerveille avec d'impressionnantes modélisations 3D de ses nouveaux personnages et la ville de Yokohama ultra immersive. Esthétique et imprégné du cinéma de gangster, "Like a Dragon" bénéficie d'une réalisation technique soignée. Même si les temps de chargement sont un peu longs.

Gameplay & prise en main : 16/20

La série évolue et s'oriente vers le RPG avec des combats au "tour par tour" ! Le recette reste agréable pour qui aime le Japon et les précédents opus. De plus, on apprécie la variété des activités : QTE, kart, karaoké, mini-jeux... Le tout, avec une ambiance qui se renouvelle au fur et à mesure de la progression. Un titre efficace qui nous immerge dans un univers à la fois sombre et déjanté. Détonant !

Musique et bruitages : 17/20

Dans la continuité des précédents volets, "Yakuza : Like a Dragon" est commercialisé en japonais et anglais, sous titré français. Le jeu des comédiens est soigné et l'on apprécie l'ambiance sonore assez immersive. Le tout fait honneur à la série de SEGA.

Durée de vie : 19/20

Avec des dizaines d'heures de jeu, "Yakuza : Like a Dragon" n'est pas un épisode au rabais ! Ce nouvel opus est toujours aussi intéressant pour l'exploration de la ville ( Yokohama), ses quêtes, missions annexes et mini-jeux. La courbe de progression en fait un divertissement qui nous tient en haleine.

Note : 17/20

SEGA fait évoluer la série avec "Yakuza : Like a Dragon". Cet épisode (également sur consoles Next Gen) marque une rupture avec les derniers volets en nous offrant un divertissement orienté RPG. Malgré l'arrivée d'une nouvelle ville à explorer et la découverte de personnages inédits, "Yakuza : Like a Dragon" conserve de nombreuses bases de la série. Reste à s'adapter aux combats au tour par tour et à une ambiance à la fois sombre et déjantée. Le tout nous a plutôt conquis ! De plus, il est agréable de profiter de nombreuses activités annexes, dont des mini-jeux. Un épisode à connaitre, même pour ceux qui n'ont jamais joué aux autres "Yakuza". Brillant.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2020 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.