1615315868.jpg 1615315862.jpg 1615315857.jpg 1615315852.jpg 1615315846.jpg 1615315840.jpg 1615315830.jpg
Site partenaire callofduty
"Firefly Studios nous livre un sympathique jeu de stratégie. La prise en main est intuitive, les graphismes évoquent un peu l'illustre "Age of Empires" de Microsoft et le gameplay conserve une efficacité intacte. Les amateurs de STR vont s'en donner à cœur joie ! "
Geek4Life
Stronghold : Warlords

Si les jeux de stratégie en temps réel étaient à la mode à fin des années 90, ce type de production est un peu moins visible en 2021... Et ce, même si Microsoft n'a pas dit son dernier mot avec la saga "Age of Empires" dont un 4e opus est en préparation. C'est pourquoi l'arrivée de "Stronghold: Warlords" de Firefly Studios est une bonne chose pour tous les amateurs du genre et les nostalgiques. Initialement sorti au début des années 2000, la série "Stronghold" nous revient modernisée et dotée d'un gameplay original.

Spécialiste du jeu de forteresse avec "Stronghold", Firefly Studios nous revient avec un nouveau jeu pour PC : "Stronghold: Warlords". Disponible sur Steam depuis le 8 mars 2021, ce nouvel opus de la saga conjugue gestion et stratégie pour le plus grand bonheur des fans de ce type de production. Il est question de construire votre cité fortifiée, d'organiser soigneusement son économie, puis de mettre en place vos défenses tout en veillant à satisfaire vos habitants. Articulé autour des modes "Campagne", "Escarmouches" (contre l'IA ou d'autres joueurs), et "Bac à sable", "Stronghold: Warlords" s'avère très complet. Qu'il s'agisse de faire face aux assauts ennemis, d’assiéger un ennemi ou de produire d'importantes quantités de ressources (bois, pierre, nourriture, etc.)... vous n'allez pas vous ennuyer avec les trois factions ! Jeu de stratégie en 2D "à l'ancienne", la nouvelle création de Firefly Studios se prend assez vite en main. Les commandes sont intuitives et l'on apprécie le rythme des parties. Car, pour construire vos bâtiments, il va falloir composer avec la collecte des ressources et le placement "stratégique" de vos différentes structures sur la carte. Et comme dans Sim City (EA / MAXI), les conditions climatiques peuvent aussi menacer la prospérité de votre cité forteresse avec, notamment, des incendies. Avec, à disposition, des murs, des tours, des archers, des cavaliers ou encore les redoutables pièces d'artillerie ! On ne plaisante pas avec la protection de votre Seigneur. Bref, les fans de la franchise seront peu déboussolés par cet opus 2021 assez classique sur le fond. En effet, nous retrouvons des mécanismes connus et efficaces, modernisés pour évoluer avec son époque. En revanche, le soft innove tout de même sur le plan du gameplay, avec la présence des "Warlords" (Seigneurs de guerre) et l'ajout d'ambassades qui renforcent l'intérêt des parties multi-joueurs avec un gameplay encore plus efficace et évolutif. Techniquement, les screenshots et vidéos en attestent, Firefly Studios a souhaité conserver un design rétro qui s'inscrit dans la continuité de la saga et évoque - pour les profanes - l'illustre "Age of Empires" de Microsoft. Certes, nous ne sommes plus en 800 x 600 (comme le premier opus de 2001), mais malgré un léger zoom, l'ajout d'un moteur physique et des couleurs pour le moins "flashy", le tout n'est pas spécialement impressionnant. A l'heure où nos PC s'équipent de cartes graphiques Nvidia "RTX", nous aurions aimé une montée en puissance permettant un niveau de détails accru. Mais, de toute évidence, ce n'est pas l'objectif visé par le studio ! Reste que la lisibilité est plutôt bonne et l'on apprécie le soin global pour nous recentrer sur la stratégie. Ce qui est le point fort du titre. Malgré tout, de notre point de vue, les personnages sont - assez peu détaillés - et les changements d'une faction à l'autres assez légers. Outre les graphismes, la bande-son est aussi plaisante (même si les voix VF sont pour le moins caricaturales). Une belle immersion dans l'Asie médiévale.

Exit l'Europe, 20 ans plus tard... place à l'Asie !

Visant autant les néophytes que les fans de la première heure, Firefly Studios nous a concocté un jeu efficace, intuitif et doté d'un gameplay prenant. Malgré les quelques évolutions, il ne s'agit pas d'une révolution des bases de la série. "Stronghold: Warlord a cependant assez d'arguments pour séduire les nombreux amateurs de STR en 2D. Surtout qu'avec ses objectifs, sa courbe de progression et une ambiance "à l'ancienne", nous avons passé de bon moments lors de ce test. Pour peu que vous soyez réceptif, tout converge pour vous occuper un paquet d'heures ! Et quelle bonne idée de renouveler son univers pour une immersion en Asie. Attention toutefois, si vous débutez avec ce jeu, nous vous recommandons vivement de suivre le tutoriel afin d'apprendre les bases et, ainsi, de pleinement profiter des subtilités qu'offre le jeu. Gestion des ressources, l'alimentation, les taxes... On ne chôme pas avec Stronghold: Warlords. Concernant l'aspect militaire, l'expérience est assez classique, mais toujours aussi plaisante. A l'inverse, la capture du chef de guerre (source de bonus) est une bonne idée. Bref, il s'agit d'un titre, certes, moins populaire qu'Age of Empires de Microsoft, mais qui mérite d'être connu en 2021 sur PC (Steam). En la matière Firefly Studios n'est clairement pas un amateur et cela se ressent dès les premières minutes de jeu. Sans être le jeu de la décennie, "Stronghold: Warlords" mérite le détour et vous occupera un bon moment.

Geek4Life
Graphismes : 15/20

Techniquement le résultat est agréable à l'œil et lisible. On apprécie l'ambiance asiatique, les couleurs vives et l'esprit "old-school" des STR 2D de la fin des années 90. Malgré la nostalgie des retrouvailles (20 ans plus tard), Stronghold: Warlords aurait pu être un peu plus "spectaculaire", surtout à l'heure où nos PC s'équipent de Nvidia RTX. S'il n'y rien de rédhibitoire, mise à part un léger manque de finesse dans la modélisation des unités, les plus exigeants d'entre nous seront peut-être un peu déçus que Firefly Studios n'ait pas eu l'audace de chercher à intégrer plus de 3D. L'expérience reste agréable.

Gameplay & prise en main : 14/20

Si le concept était déjà bon en 2001, cette nouvelle édition (2021) confirme le talent de Firefly Studios. Son jeu de gestion de forteresse évolue et nous dépayse agrémenté de quelques ajustements bienvenus. On apprécie l'intérêt des "Seigneurs de Guerre" et le côté intuitif des mécanismes de jeu. En solo, contre l'IA ou en multijoueur, la recette est efficace.

Musique et bruitages : 14/20

A part certaines voix VF caricaturales, la bande-son de "Stronghold: Warlords" est plutôt réussie. L'ambiance contribue au charme du soft. Bruitages et musiques sont en phase pour nous immerger dans cet univers asiatique riche en combats stratégiques.

Durée de vie : 13/20

Parce qu’il conserve l'esprit du premier opus, "Stronghold: Warlords" se révèle un titre agréable pour qui aime les productions rétros et STR en 2D (à l'ancienne). A l'inverse, son côté classique pourra déplaire à certains joueurs en quête d'originalité et de graphismes 3D plus contemporains. Reste qu'avec sa campagne et les escarmouches, il y a amplement de quoi s'occuper des heures !

Note : 14/20

Firefly Studios nous livre un sympathique jeu de stratégie focalisé sur la construction de forteresses asiatiques. "Stronghold: Warlords" modernise la série, sans trahir ses débuts (2001). La prise en main est intuitive, les graphismes évoquent un peu l'illustre "Age of Empires" de Microsoft et le gameplay conserve une efficacité intacte. Les amateurs de STR vont s'en donner à cœur joie ! Certes, techniquement il aurait été plaisant d'avoir un résultat plus "moderne" avec davantage de 3D, mais la lisibilité et l'esprit conservé de la saga nous font vite nous recentrer sur l'essentiel. Le plaisir de bâtir notre cité, d’ériger des remparts et de mener nos hommes à la guerre... Un titre à connaitre sur Steam que l'on soit nostalgique ou non !

L'avis des lecteurs :
Le dimanche 14 mars 19:23
Bon en avant !

Premièrement, les Chinois d'Hanoï qui affrontent les Japonais de Ghengis Khan au début de l'age Sombre Europeen avec de la poudre a canon.
Déjà l'Asie se fait avoir dans tous les orifices niveau cohérence, surtout que toutes les structures sont chinoises et les unités de début de partie sont des Khmers.
Bruh.

Bon la campagne en difficile, genre même pas 4 heures est ces finis.
Toutes les missions sont des lignes droites répétitives sur des cartes minuscules.

l'IA est une catastrophe.
Elle attaque toujours les portes dans le vide.
Se retrouve bloqué quand il y a une ligne de panneau en bois.
S'engouffre dans le moindre trous a la queueleuleu.
Ne bougent pas quand elle se prend une série de tir.
Le Seigneur de Guerre ne bougent pas quand il se fait tirer dessus.
Elle attaque tour a tour sans jamais tout envoyer.
Le pathfiding est une catastrophe.
Les formations ne fonctionnent pas.

Le gameplay est le même que les anciens épisodes mis à part que la partie gestion est inexistante et que tout est simplifié.
Les Seigneurs de Guerre sont des territoires impossibles à aménager, vous êtes bloquer dans une zone précise et une fois celle-ci occupé à 100%%, vous ne pouvez plus rien faire de votre base.
Les murailles et les tours ne protègent pas vos unités contrairement aux anciens jeux en 2D.
Tout les tireurs font la café , les unités de sièges ne servent a rien , les archers et les arbalétriers font très bien l'affaire et cassent même les murs facilement et quand les murs se cassent , les unités dessus meurs donc escalader les murs ne servent a rien en plus d'un point de vus assaut.

Le jeu est plein de bug d'AI et de collision ce qui le rend pleins de glitch a exploité.
Comme par exemple , impossible de construire une structure en 4 directions alors que les environnement sont en 8.
Du coup il suffit de mettre un bout de porte coller contre un mur qui est en 8 directions.
Et puisque l'ia attaque toujours les portes tout le temps en priorité et bah l'ia va s'engouffrer dedans et puisque la porte est contre le mur et bah l'ia ne peut pas la démolir mais elle s'agglutine dessus.
Ou même la téléportation de vos unités sur les murailles de votre adversaire en leur faisant démolire une tour coller contre un mur.

Il y a pas de contenu conscéquent.
Le jeu a rien a offrir de plus a par un éditeur de carte minuscule.

Une arnaque a 35 euros.

Des fanboys heureux de voir Stronghold en titre.

8 / 20 car toutes ces incohérences rendent le jeu marrant.
Tamayr
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.