1633865670.jpg 1633865661.jpg 1633865648.jpg 1633865638.jpg 1633797609.jpg 1633797599.jpg 1633797584.jpg FarCry6Cps50001.jpg 1633797420.jpg 1633797412.jpg 1633797405.jpg 1633797386.jpg 1633797378.jpg 1633797364.jpg
Site partenaire callofduty
"Far Cry 6 est indéniablement l'un des blockbusters de Noël 2021. Reste qu'il faut connaitre ses défauts. A commencer par l'IA qui n'évolue guère et les missions qui conservent le même esprit tout au long de l'aventure. Pour autant, "Far Cry 6" offre assez d'arguments pour nous divertir. Surtout si vous aimez la saga ou plus généralement les FPS."
Geek4Life
Far Cry 6

Nouveau Blockbuster d'Ubisoft, "Far Cry 6" nous invite à un voyage spectaculaire en 3D sur l'île fictive de Yara. Dans un déluge d'action qui s'inscrit dans la pure traduction de la saga. Vous évoluez - à pied où à bord de véhicules - pour en découdre avec le dictateur local et ses sbires. Fait certain, attendez-vous à un "bel exutoire" ! Reste à savoir si, manette en main, ces mois d'attente (depuis le dernier report de sortie) a permis aux équipes d'Ubisoft Toronto et Montréal de nous offrir LE meilleur FPS du marché ? Ou, du moins, de la franchise ?

Avec la sortie de Far Cry 5 en 2018, Ubisoft avait fait fort... très fort ! Les somptueux paysages de "Hope County" nous avaient charmés, tout autant que ses protagonistes déjantés, dont l'illustre Joseph Seed. Puis, en 2019, nous avions découvert "Far Cry New Dawn", sorte de "5 bis" qui, lui, était orienté "post-apocalyptique" (épisode qui avait divisé les fans). Mais que peut bien ajouter "Far Cry 6" ? Les premiers images et vidéos promotionnelles nous laissaient présager le meilleur. Quid maintenant qu'il est sorti ? Testé à partir de la version PS5, la qualité visuelle a encore bien progressée ! Grâce au pack de texture HD (pour consoles "Next Gen" et PC), ce nouvel opus monte nettement en puissance. Textures, animations, effets d'ombres et de lumières. Ubisoft met les bouchées doubles avec "Far Cry 6". A commencer par l'esthétisme de l'île fictive de Yara. Doté d'un niveau de détails astronomique (jusqu'au moindre brin d'herbe en 3D), on apprécie aussi la météo dynamique qui sublime les décors. Paradisiaques avec leurs couleurs chaudes et leur ambiance "cubaine". Les nostalgiques du premier FarCry (2004) apprécieront les références et ce "retour aux sources" cultivé, certes, mais sans réchauffé. Côté personnages, l'on découvre le charismatique "Antón Castillo", qui n'est rien de moins que le dictateur local. Campé par l'acteur Giancarlo Esposito, que l'on connait, notamment, dans la série "Breaking Bad". Vous ferez aussi la connaissance de vos alliés : les guérilleros de "Libertad" que vous devrez épauler pour déjouer les funestes plans de Castillo et en découdre avec ses sbires qui contrôlent Yara. Chaque nouvel opus nous ouvre un nouvel univers. "FarCry 4", c'était le charme de l'Himalaya. "FarCry 5", la variété des paysages du Montana , avec ses champs, rivières et zones boisées. Avec "FarCry 6" et la montée en puissance des jeux en "Open World", Ubisoft se devait de frapper fort. Le résultat est une franche réussite avec cette vaste aire de jeu en "monde ouvert". Les paysages alternent plages de rêve, grottes, villes et villages, zone boisées, tunnels. Avec des décors intérieurs / extérieurs tous finement modélisés. En début de partie, vous aurez le choix d'incarner Dani Jojas, sous les traits d'un homme ou d'une femme. Avant d'apprendre les bases au cours d'une séquence d'infiltration où vous devrez échapper à des gardes. Dans le même temps, le décor est planté via une cinématique où l'on découvre la tyrannie locale qui pousse notre "guérillero" à prendre les armes. Après une fuite rocambolesque, jusqu'à un bateau, vous vous retrouverez - in fine - sur une plage qui rappelle celle de "FarCry" (premier du nom). Commencent alors les fusillades "musclées". L'argument premier du jeu.


Un bon Far Cry, mais pas de réelles révolutions

DualSens en main, on retrouve une recette "connue", avec des manipulations intuitives - façon FPS -, le tout avec un côté "arcade" assumé (dont les glissades, des FPS modernes). Dans la pure tradition de la franchise, l'on peut évoluer à pied ou à bord de véhicules (voitures, bateaux, avions, hélicoptères). De plus, il y a aussi des chevaux qui nous servent de montures. Si Ubisoft joue la carte de la "révolution" sur les plans de l'ambiance cultivée et du scénario, dans les faits, l'expérience reste assez proche des derniers opus de la saga. Les mécanismes évoluent "par petites touches"... Bref, vous ne serez pas trop "dépaysé(e)" côté sensations et feeling. Et ce, malgré quelques notables évolutions. A commencer par le "système de niveaux" des ennemis et le fait d'afficher (carrément !) leur "barre de vie" au-dessus de leur tête. Ce qui n'est pas - très immersif - pour un FPS qui vise le "réalisme" avec de somptueux décors en 3D. Aussi, nous vous invitons fortement à désactiver - tout ou partie - de l'ATH, afin de limiter cet affichage. Noter qu'avec ce nouveau système, il n'est désormais pas rare qu'un soldat ennemi encaisse vos tirs sans broncher, fort de la fameuse "barre de vie" qui dicte la létalité de vos rafales ! Autre "bémol" à signaler : l'intelligence artificielle n'est clairement pas dégourdie ! C'était déjà un défaut dans les précédents opus. C'est pourquoi nous espérions une belle progression - fin 2021 - avec "Far Cry 6". Ce n'est clairement pas le cas. Le sachant, mieux vaut d'office opter pour le mode le plus "difficile". Car seul le nombre d'ennemis constitue une réelle difficulté. Dommage donc pour un Blockbuster de ce "calibre". Qui plus est avec une sortie fin 2021 et les puissances de calculs accrus de nos PC, PS5 et Xbox Series. Heureusement, il n'y a - malgré tout - rien de rédhibitoire. On s'y accommode pour profiter - in fine - d'un bel exutoire dans un décor riche en couleurs !



Côté background, le scénario de Far Cry 6 est assez efficace. On aime découvrir le personnage d'Antón Castillo et sa relation avec Diego, son fils de 13 ans, qui doit prendre la relève. Dani Jojas (votre personnage, homme ou femme) est, de son côté, redoutable d'entrée. En qualité qu'ex-militaire, votre avatar est une "fine gâchette" et maîtrise parfaitement - en milieu hostile - toutes les armes à sa disposition. D'ailleurs, concernant l'armement, "FarCry 6" marque l'arrivée d'un attirail "à déverrouiller" au fil de l'aventure. Il faut donc enchainer les heures sur Yara pour accéder à toutes les "pétoires". Leurs modélisations et spécificités sont particulièrement travaillées pour ne pas trop vite avoir le sentiment de tourner en rond dans ce décor de rêve A l'usage, les missions répètent majoritairement le même schéma. L'éradication des forces ennemies dans différentes zones de la map (point déjà décillé sur les forums). L'approche infiltration est moins marquée et l'on assiste davantage à des affrontements frontaux. Concrètement, vous pourrez rapidement prendre les commandes d'un tank et évoluer équipé d'un fusil d'assaut automatique et d'un fusil à lunette. Si cet équipement est déjà "efficace" sur les bougres que vous croiserez, notez qu'il ne sera pas question de faire un "carton" sur les civils. Le jeu vous rappellera à l'ordre le cas échant. Concernant la violence, il s'agit d'un divertissement PEGI 18. Et même si les décors sont jolis et que l'humour est omniprésent, "FarCry 6" s'avère particulièrement violent avec, notamment, ces attaques sanglantes à la machette lorsqu'il vous prend d'attaquer un adversaire dans le dos au corps à corps. Clairement, le jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains... et ce, malgré la popularité de la série.


L'ami(e) des bêtes...

Les fans de "FarCry 5" constateront une volonté marquée d'Ubisoft d'injecter des éléments de gameplay "façon RPG". Ainsi, il est désormais possible de fabriquer vos balles (têtes creuses / perforantes / explosives). Autrement dit d' adapter vos munitions à la cible. Ce qui change de l'opus de 2018, plus basique. Le "crafting" passe par la collecte de ressources dans l'environnement. Ce qui a pour finalité de créer une lunette de sniper ou un silencieux pour votre fusil. Sympathique ! En revanche, malgré un vaste attirail (dont le redoutable "lance-flammes" ou l'amusant "lance-disques"), "FarCry 6" nous limite à 3 armes au maximum. Il faut donc faire le bon choix. La modification de l'équipement passe aussi dorénavant par un menu. Ce qui est moins fluide et donc dynamique, surtout lorsque cela chauffe pour vous. Cela peut s'expliquer par la recherche de "réalisme". Mais, manette en main, le résultat n'est pas convainquant. En revanche, l'on remarquera l'abandon de "l'arbre de compétences", remplacé par divers "vêtements" à collecter en chemin. Lesquels permettent à Dani d'accumuler des "bonus". Original et surprenant ! Dans un autre registre, nous avons apprécié de pouvoir jouer en coopération (comme dans l'excellent "FarCry 5") et les interactions avec les animaux. Sachant que vous pouvez être aidé par "Guappo", un crocodile aux mâchoires redoutables, "Chorizo", un petit chien handicapé qui vous sera fidèle ou encore par "Chicharron", un volatile pour le moins "combatif"... Avec eux, l'action devient jubilatoire. Au final, "Far Cry 6" nous baigne dans une ambiance assez proche de celle des précédents opus et ses nouveautés en font une suite "rafraichissante". Certes, il est regrettable que seule la version PC bénéficie - pour l'heure - du RayTracing, mais déjà sur la PS5, dotée d'une la vitesse de chargement impressionnante, du SSD et de l'affichage en 4K à 60 images/seconde, le jeu d'Ubisoft est spectaculaire. Malgré tout, au vu de la qualité du précédent "FarCry 5", on peut évoquer davantage une "progression" plutôt que la "révolution" espérée. A ce stade, nous vous laissons le plaisir de la découverte, mais soulignons toutefois que les activités annexes ne manquent pas et qu'il y a même un mini-jeu façon "Street Figher" avec un combat de coqs ! Alors oui, "Far Cry 6" n'est pas exempt de défauts, mais si vous aimez les FPS et l'action pure et dure, le jeu d'Ubisoft a toutes les chances de vous faire passer de bons moments en solo comme en multijoueur. Sachant qu'il est possible d'en profiter avec un ami en coopération via Internet. Concernant les quelques légers bugs présents au lancement (classiques pour une production aussi ambitieuse), nul doute que les patchs correctifs les élimineront rapidement. Pour notre part, nous validons.

Geek4Life
Graphismes : 18/20

Sans atteindre le niveau d'une "démonstration technologique", "Far Cry 6" bénéficie de graphismes particulièrement séduisants. L'île en monde ouvert est vaste et ultra-détaillée, et l'on apprécie les jeux d'ombres et de lumières, textures HD, ainsi que les animations des personnages. Les couleurs "chaudes", la météo dynamique et la présence d'animaux donnent "vie" à ce vaste décor en 3D. Les fans de la franchise apprécieront l'expérience surtout sur PC, PS5 et Xbox Series. En revanche, notez que le RayTracing n'est valable, pour l'heure, que pour la version PC. Malgré tout, à 60 images/seconde et avec un affichage en 4K, le soft est très esthétique.

Gameplay & prise en main : 15/20

Toujours jubilatoire si vous aimez la série et les FPS nerveux, ce 6e opus bénéficie d'un bon "feeling" sur le plan des armes et des véhicules. Le tout est fun et l'on apprécie la présence des animaux. En revanche, l'intelligence artificielle n'a pas évoluée et reste assez limitée. Plus généralement, on peut évoquer des évolution par - petites touches - plutôt qu'une réelle "révolution" de la série et de son gameplay. D'autres changements peuvent diviser, comme le système de points de vie des ennemis ou le fait de devoir débloquer les armes crescendo. Malgré ses défauts, le jeu est toujours redoutable si vous y jouer en coopération avec un ami !

Musique et bruitages : 17/20

Comme pour les graphismes, la bande-son est cruciale - et donc soignée - afin de nous immerger parfaitement dans cette nouvelle aventure exotique. Les voix VF sont d'excellente facture, idem pour les bruitages et l'on apprécie grandement les musiques "couleur locale". Le tout contribue au charme du jeu. En revanche, attention aux nombreux "noms d'oiseaux"... le soft est PEGI 18 et cela s'entend immédiatement. Mieux vaut en profiter loin des oreilles chastes !

Durée de vie : 17/20

Compter près de 25 heures pour terminer l'aventure. De quoi nous occuper efficacement. Important : Ubisoft annonce déjà l'arrivée de nouveaux contenus qui sortiront en octobre, novembre et décembre 2021. Puis, en février et mars 2022. Autant dire que vous n'avez pas fini de faire "tout sauter" sur Yara ! Certes, les missions sont assez redondantes - une fois passé le stade de la découverte -, mais l'on adhère au côté "exutoire" qui est toujours très efficace fin 2021. Un bon FPS.

Note : 16/20

"Far Cry 6" n'est pas facile à noter ! Car si ses graphismes sont somptueux et si ses combats (en solo ou coopération) n'ont rien à envier à "Far Cry 5"... il est en revanche délicat de parler de "révolution". En effet, nous retrouvons bon nombre d'ingrédients déjà connus (voir éculés). Toutefois, avec ses armes en pagaille, ses divers véhicules à disposition et ses animaux... "Far Cry 6" est indéniablement l'un des blockbusters de Noël 2021. Reste qu'il faut connaitre ses défauts. A commencer par l'IA qui n'évolue guère (les adversaires demeurent de la "chair à canon") et les missions qui conservent le même esprit tout au long de l'aventure (on avance de zone en zone et l'on nettoie les camps ennemis). Pour autant, "Far Cry 6" offre assez d'arguments pour nous divertir. Surtout si vous aimez la saga ou plus généralement les FPS. Bref, sans révolutionner "FarCry 5", ce 6e opus évolue par petite touches. Certains vont l'adorer, d'autres seront déçus en constatant que les défauts des précédents épisodes n'ont pas été corrigés. De notre point de vue, le jeu reste dans l'ensemble redoutable et une expérience immanquable pour tous les amateurs du genre. Les références sont nombreuses et l'on apprécie la trame scénaristique inspirée. Enfin retenez qu'il s'agit d'un divertissement PEGI 18 (ultra-violent), aussi attention aux plus jeunes ! Le vocabulaire fleuri annonce d'emblée la couleur.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.