1649176483.jpg 1649176479.jpg 1649176474.jpg 1649176468.jpg 1649176460.jpg
Site partenaire callofduty
"Tiny Tina's Wonderlands est un bel exutoire, mais surtout un hommage évident aux jeux de rôle papier ! On y retrouve une ambiance déjantée et un humour potache qui raviront les fans de « Borderlands ». “Tiny Tina's Wonderlands" est indéniablement l'un des FPS majeurs de l’année 2022. Original et osé ! "
Geek4Life
Tiny Tina's Wonderlands

Nouveau FPS de Gearbox Software à l’origine de la trilogie « Borderlands », « Tiny Tina's Wonderlands » ne fait pas dans la dentelle ! Avec son humour potache, ses flingues à gogo et un gameplay nerveux à souhait, cette nouvelle production - sous pavillon 2K Games - a de quoi nous distraire. Reste à savoir, qu’elle ne sera pas du goût de tous avec son approche exutoire hautement déjanté.

Pour les fans de la saga « Borderlands », ce nouveau FPS - signé Gearbox Software - ne sera pas un choc aussi frontal que pour les néophytes. Car l’on retrouve d’emblée un humour corrosif (voire carrément « gras ») qui contribue indéniablement au charme du jeu et de son scénario. Les graphismes reprennent la 3D en cel-shading de « Borderlands 3 » ce qui donne un côté « cartoon » plutôt sympa et l'on profite d’un gameplay arcade et intuitif hautement efficace. A ce propos, les amateurs de FPS des années 90 retrouveront instantanément leurs marques avec des mécanismes de jeu où l’on fonce dans le tas en dégommant tout ce qui bouge. Bref, nous sommes aux antipodes d’un FPS tactique (réaliste)… Par ailleurs, contrairement à l’ambiance post-apocalyptique de « Borderlands », les équipes de Gearbox Software ont opté avec « Tiny Tina's Wonderlands » pour un univers de type « heroic-fantasy ». Autre fait marquant : dès l’introduction, l’on découvre que cette aventure s’articule autour d'une partie de jeu de rôle « papier ». Original ! Surtout vu que c’est la jeune Tina qui fait office de « Maître du Jeu ». Cette dernière est à pied d’œuvre pour mettre en scène un scénario captivant autour d’un combat titanesque entre « le Bien et le Mal » qui oppose les participants de son JDR (œuvrant pour les « Mains du Destin ») au funeste « Seigneur Dragon », le grand méchant. Personnage inventé par Tina que l’on croise dès l’introduction...



Avec une telle ossature, l’expérience est « surprenante » ! Surtout qu’on ne tarde pas à réaliser que la jeune « MJ » prend quelques libertés avec son histoire, quitte à se contredire. Comme, par exemple, lorsqu’elle fait apparaître - sans raison logique - des explosifs, et réalise que les joueurs sont bloqués face au mur infranchissable qu'elle a mis en place dans son récit… Ce qui donne une atmosphère complètement loufoque et un dynamisme bienvenu ! Pour le reste, c’est sur vos réflexes de « fine gâchette » que repose le destin de Wonderlands…car il s’agit avant tout d’un FPS hautement bourrin. Reste qu’avec son humour singulier « Tiny Tina's Wonderlands » la joue quitte ou double : on adhère d’emblée ou on déteste ! Pour notre part, nous avons été réceptifs. Surtout que ce monde en 3D est relativement riche étant donné que la jeune Tina ne se prive d’aucune fantaisie, ni d’incohérence pour étoffer sa partie (avec, entre autres, des références à l’univers de Tolkien). La structure du gameplay conjugue exploration dans des décors semi-ouverts, collecte d’items et affrontements épiques. Le tout servi par diverses armes à disposition qui offrent un bon feeling (quel que soit le calibre...). En plus des différentes zones à explorer, le soft propose d’évoluer dans l’Overworld qui est la carte schématique de l’univers imaginé par Tiny Tina. Ce qui donne une vision encore plus « RPG » au soft. Bref, pas mal pour un FPS « spin-off » de la saga « Borderlands » !

Une expérience que les rôlistes vont apprécier

Manette en main, les contrôles sont intuitifs, les mécanismes plutôt efficaces (car assez proches de ceux de la trilogie de Gearbox Software) et plaisants si l’on aime l’approche parodique (et déjantée) des parties de jeux de rôle de table… Bref, les rôlistes devraient grandement apprécier (ne serait-ce qu’avec la création de personnages ultra-détaillés !). Avec ses nombreuses armes de tir et ses attaques magiques, l’expérience est dans l’ensemble plutôt spectaculaire. En revanche, les affrontements au corps à corps sont sous-exploités ! Petit bémol à connaître pour ne pas être déçu… Dans le même esprit, passé le cap de la découverte, les mécanismes sont un peu répétitifs. Même si le bestiaire (dont les pirates, champignons, zombies et squelettes) est relativement varié. Surtout vu l’imagination et références à la pop-culture de la jeune Tina… Notez aussi que l’intelligence artificielle n’est pas démentielle. Les ennemis se contentent de nous foncer dessus bêtement. Nous aurions aimé mieux en 2022




Si l’aventure est jouable en solo, l’intérêt d'un tel un jeu de rôle de table est d’en profiter à plusieurs ! De ce fait, Gearbox Software a prévu que l’on puisse s'y aventurer jusqu’à quatre participants. D’ailleurs, vous pourrez opter pour une approche "compétitive" ou "coopérative". Ce qui se traduit dans les faits par le partage de « loot » avec les membres de votre groupe. On aime aussi choisir deux classes pour notre héros (ou héroïne !) avec les spécificités qui en découlent, et le fait qu’il progresse au fil des combats. Les quêtes sont nombreuses et contribuent aussi au charme de l’expérience façon "JDR". Malgré tout, on retrouve des allers-retours dans les décors 3D déjà visités. Heureusement qu’ils sont variés !



Un FPS convivial et corss-play !

Techniquement, mis à part l’IA, le résultat est honorable. Mais, comme avec « Borderlands 3 », il ne faut pas regarder les détails de trop près. Testé à partir de la version PC (avec un Intel i5 9400F, 24 Go de Ram et une GeForce RTX 3060 Ti) la fluidité est irréprochable à 60 fps et nous n’avons pas constaté de bugs. Nous avons aimé jouer avec la fonction cross-play multiplateforme, très pratique pour jouer entre nos amis, même s’ils n’ont pas tous la même console que vous !. En conclusion : si tout n’est pas irréprochable, cette aventure offre assez d'arguments pour nous faire passer de bons moments dans cet univers loufoque et riche en couleurs. A condition, bien sûr, de passer outre le vocabulaire fleuri de Tina et de mécanismes un peu répétitifs à la longue. Un exutoire à connaitre en 2022. Surtout si vous êtes fan de Borderlands...

Geek4Life
Graphismes : 16/20

Le rendu visuel est plutôt séduisant, mais attention à ne pas y regarder de trop près. Car le Cel-Shading employé est un peu fade pour une sortie en 2022. Reste que les fans de « Borderlands apprécieront de retrouver la patte visuelle. Les personnages et les créatures du bestiaire sont finement modélisés et animés. Le tout est en mesure de nous immerger dans cette aventure épique et brutale.

Gameplay & prise en main : 15/20

On apprécie l’originalité de l'approche JDR « papier » et surtout l’humour potache de Tina ! Le tout risque en revanche de diviser les joueurs, mais ceux qui apprécient les nombreuses références à la pop-culture devraient passer de bons moments. A l'inverse, il faut passer outre une recette un peu osée. Malgré ses qualités évidentes, il faut souligner que l’IA est minimaliste avec des ennemis qui se contentent de nous attaquer de loin et de nous foncer dessus… Le système de personnages multi-classes permet, en revanche, de belles possibilités, tout comme les nombreuses armes à disposition.

Musique et bruitages : 17/20

L’humour est central et l’on apprécie les musiques, même si elles sont moins épiques que les dialogues. Une VF de qualité !

Durée de vie : 17/20

Sans surprise, connaissant Gearbox Software, ce nouveau FPS / RPG est riche en contenu. On apprécie la variété des décors, le bestiaire et les retournements de situation. Si, en solo, l’expérience est plaisante, c’est surtout en coopération que l’on prend le plus de plaisir à arpenter les donjons et les décors semi-ouverts (plutôt variés).

Note : 16/20

"Tiny Tina's Wonderlands" est un bel exutoire, mais surtout un hommage évident aux jeux de rôle papier ! On y retrouve une ambiance déjantée et un humour potache qui raviront les fans de « Borderlands ». Certes, tout n’est pas irréprochable - l’intelligence artificielle est minimaliste et les graphismes attrayants, certes, ne sont pas à regarder de trop prêt - toutefois, à condition d’adhérer à l’univers et au vocabulaire fleuri, “Tiny Tina's Wonderlands" est indéniablement l'un des FPS majeurs de l’année 2022. Original et osé!

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.