1400407524.jpg 1400407517.jpg 1400407510.jpg 1400407503.jpg
Site partenaire callofduty
" Fort d'une prise en main accessible à tous et d'une réalisation plutôt efficace, le soft devrait ravir les fans de RPG coopératifs. Une bonne pioche à réserver aux amateurs de productions casual."
Geek4Life
Le Seigneur des Anneaux :
La Guerre du Nord

En attendant « Bilbo le Hobbit » (le prochain film de Peter Jackson), Warner Interactive et Snowblind Studios nous offrent un interlude avec le jeu vidéo « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord ». Un hack & slash convivial qui a l'avantage d'être accessible à tous.

L'adaptation du livre culte de JRR Tolkien ne cesse d'inspirer les créateurs de jeux vidéo. Après de multiples beat'em all, un MMORPG et quelques jeux de stratégie en temps réel, Snowblind Studios nous livre « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord ». Un « hack & slash » qui se focalise, cette fois, sur les combats parallèles à ceux du roman, dans les contrées enneigées de la Terre du Milieu. Toutefois, contrairement aux précédentes adaptations vidéoludiques, vous n'incarnez pas un des héros de la saga, mais trois inconnus - Andriel (magicienne elfe), Eradan (ranger humain) et Farin (guerrier nain) – œuvrant en groupe pour aider le porteur de l'anneau à atteindre les terres du Mordor. Attendez-vous à une bonne dose d'action ! Car face à ce trio, le Seigneur Agandaûr et ses sbires – au service de Sauron – entendent bien mettre un terme à toute forme de contestation... Concrètement, le gameplay est très basique. On y retrouve un mélange d'action et d'éléments issus des RPG, via notamment un système de progression et une collecte de XP. L'accessibilité et la prise en main intuitives en font un jeu efficace pour séduire le grand public. Contrairement aux traditionnels « hack & slash », il est ici possible de changer de héros en cours de partie. Ce qui nous évite de pester contre des mécanismes redondants (propres au genre). Reste que les joueurs les plus exigeants d'entre nous auront certainement du mal à s'extasier face à une articulation extrêmement convenue. Car ce jeu vidéo nous fait enchaîner d'innombrables missions (principales et secondaires) avec pour let-motif de zigouiller frénétiquement toute présence hostile dans les parages... Heureusement, la complémentarité des trois protagonistes assure une bonne rejouabilité. Entre les combats au corps à corps, à l'arc, et la magie, il est possible de varier les plaisirs ! Qui plus est, avec un système d'arbre de compétence qui s'enrichit tout au long de l'aventure. De quoi nous motiver à progresser de mission en mission avec, à la clé, une puissance accrue. Sympathique aussi, « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord » est clairement pensé pour être pratiqué en multijoueur. Jouable en ligne ou en local, le soft de Snowblind Studios se révèle nettement plus agréable qu'en solo. La faute à une intelligence artificielle contestable.

Un divertissement résolument convivial

Côté technique, « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord » est loin d'être laid, mais se limite au minimum syndical pour une licence de ce calibre. Les graphismes sont plus qu'acceptables, mais on est loin de s'émerveiller, car la mise en scène est relativement plate. Les combats – prépondérants (« hack & slash » oblige) – manquent cruellement de punch ! Seule consolation : il est possible d'effectuer des achèvements dévastateurs. Que les puristes se rassurent. Cette nouvelle adaptation permet de croiser les héros de la saga de JRR Tolkien. Dont Aragorn, lors d'un passage à la taverne du « Poney fringant ». Bien que répétitive, l'action ne manque pas avec des affrontements musclés face à d'imposantes créatures, dont des boss aux attaques redoutables. Venons-en à la bande-son. Un soin tout particulier a été apporté à la localisation, avec les voix officielles des longs métrages de Peter Jackson. Au vu de ces éléments, « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord » ne peut que conquérir. Plus encore par son accessibilité – grand public – et l'efficacité de son multijoueur coopératif. Un bon divertissement à s’offrir à quelques jours de Noël. En sachant que le soft repose sur un gameplay très basique et que la progression se limite essentiellement à « nettoyer » de toute présence ennemie une succession de zones. Un divertissement résolument orienté « casual », mais qui a le mérite de nous divertir efficacement. Les puristes en quête du RPG ultime risquent fort de passer leur chemin face à ces coupes drastiques pour séduire les néophytes. A prendre en compte...

Geek4Life
Graphismes : 15/20

Si techniquement, « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord » est plutôt esthétique, il est regrettable que la mise en scène des combats (prédominants) ne soit pas plus chorégraphiée. En l'état, le soft manque singulièrement de punch, face à une concurrence nettement plus séduisante sur le plan visuel. Un léger bémol, mais à considérer pour ne pas être déçu...

Gameplay & prise en main : 13/20

Visant clairement un public de joueurs occasionnels, Snowblind Studios nous livre un gameplay simpliste. Au croisement entre action et RPG, le soft nous immerge dans une succession de combats frénétiques où l'on zigouille du monstre à tout va! Seules consolations : l'aspect coopératif est agréable et l'on prend plaisir à débloquer de nouvelles compétences au fur et à mesure que l'on collecte les précieux XP lors des quêtes (principales et annexes).

Musique et bruitages : 16/20

Un soin tout particulier à été porté à la bande-son. Les fans de la trilogie de Peter Jackson seront ravis de retrouver les voix des acteurs du film. Les musiques sont, elles aussi, parfaitement en phase avec l'action. Une ambiance sonore de qualité.

Durée de vie : 14/20

Entre le mode solo, les quêtes, les trois personnages jouables et un multijoueur coopératif en béton, la durée de vie est on ne peut plus correcte. « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord » souffre d'un gameplay répétitif qui ne sera pas du goût de tous.

Note : 15/20

Attendu par tous les fans de JRR Tolkien, « Le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord » fait partie des bockbusters de la fin d'année 2011. Fort d'une prise en main accessible à tous et d'une réalisation plutôt efficace, le soft devrait ravir les fans de RPG coopératifs. Une bonne pioche à réserver aux amateurs de productions casual.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2019 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.