TEST-DarkSoul2-00009.jpg TEST-DarkSoul2-00008.jpg TEST-DarkSoul2-00007.jpg TEST-DarkSoul2-00006.jpg TEST-DarkSoul2-00004.jpg TEST-DarkSoul2-00003.jpg TEST-DarkSoul2-00002.jpg TEST-DarkSoul2-000010.jpg TEST-DarkSoul2-00001.jpg
Site partenaire callofduty
"Dark Souls 2 est plus abordable que ses aînés et mieux équilibré. Pour ceux qui arpentent déjà cette saga depuis un moment, le bilan est plus mitigé. L’effet de surprise n’étant plus là..."
Geek4Life
Dark Souls II

Amis masochistes réjouissez-vous ! La série des Souls est de retour pour un nouveau volet toujours aussi difficile et exigeant. Dark Souls 2 est impitoyable… mais c’est pour ça qu’on l’aime !

Fort du succès de Demon’s Souls et de Dark Souls, le studio From Software remet le couvert et peaufine sa formule. Ne vous attendez donc pas à une révolution avec cette suite, mais plutôt à un affinage. Vous incarnez un mort-vivant qui, pour lutter contre sa terrible malédiction, doit partir en quête d'âmes fraîches. Si l’aventure se déroule toujours dans le même royaume perdu (Drangleic), c'est bien une nouvelle histoire, indépendante du premier Dark Souls, qui s’offre à nous. Très rapidement, on remarque quelques changements. À commencer par les classes qui ont été réajustées. L’Aventurier fait place au Duelliste, habitué à se battre avec une arme dans chaque main. Le Voleur et le Chasseur disparaissent, comme le Pyromancien (heureusement ses sorts sont toujours là). Le Bandit débute désormais l’aventure avec une hache et un arc. Une nouvelle classe fait aussi son apparition, l’Explorateur. N’excellant dans aucun domaine, il compte sur ses gadgets pour se sortir des pires situations et s'avère plutôt polyvalent. L’utilisation des feux de camp a également changé. Maintenant, vous pouvez vous téléporter librement d’un feu de camp à l’autre et y brûler divers objets. Comme « l’ascète de feu » pour rendre le jeu plus difficile ou la « poussière d'os sublime » pour améliorer votre fiole d'Estus. C’est aussi grâce aux feux de camp que vous réparerez votre équipement et récupérerez de la vie. D'ailleurs, Dark Souls 2 change bien la donne à ce niveau. Le titre vous pénalise à chacune de vos morts en amputant une partie de votre barre de vie (jusqu’à la moitié de votre total). En utilisant une « effigie humaine », vous ressusciterez et regagnerez votre maximum de santé. Si vous restez mort-vivant, vous devrez essayer de survivre avec votre maigre capital de points de vie. En contrepartie, si vous enchaînez trop de game over les ennemis battus finiront par ne plus réapparaître. Mais attention, ils reviendront tous dès que vous utiliserez l' « effigie humaine » !

De la sueur, du sang et des larmes

Le titre offre toujours une grande liberté d'action. Il ne nous guide jamais et nous laisse vivre notre aventure comme bon nous semble. Ainsi, l'immersion est excellente, mais se fait au prix d'un véritable investissement personnel. Comme le jeu ne vous prend pas par la main pour vous faciliter la vie, parlez bien à tous les pnj ! D’autant plus que les dialogues sont bien écrits et savent nous plonger dans cette ambiance délétère, mélange de désespoir, de fatalisme et de noblesse perdue. De leur côté, les environnements sont un peu moins oniriques qu’avant. Vous avancerez davantage en terrain connu, mais profiterez de magnifiques panoramas. Gardez bien les yeux ouverts pour ne rater aucun passage ! Petite déception pour le bestiaire, moins inventif. Vous trouverez beaucoup de chevaliers et d’humanoïdes, les créatures bizarres se faisant plus rares. Niveau gameplay, peu de changements à signaler. Si vous voulez survivre, vous devrez gérer parfaitement la distance, la fatigue, les ennemis et le terrain. En revanche, la contre-attaque ne réclame plus le même timing. Elle ne doit plus être placée immédiatement après la parade, mais 1 à 2 secondes après. Vous trouverez toujours une tonne d’objets : fioles d'Estus (des potions de soin), torches, flèches empoisonnées, kunaîs, os de retour (pour retourner au dernier feu de camp), fouets, bombes explosives, etc. Mais vous ne pourrez plus les vendre dans cet épisode. Quant à l'IA, elle n’a pas fait beaucoup progrès. Elle se débrouille assez bien au corps à corps, mais le pathfinding n’est pas franchement au point. Vous pourrez aussi cribler de flèches certaines créatures sans qu'elles ne pensent à se mettre à couvert. Plutôt frustrant ! Pour le online, les serments sont plus importants que jamais. Ils vous donneront de nouvelles façons d’aborder l’aventure. Certains vous offriront une protection contre les envahisseurs, tandis que d'autres vous demanderont de tuer des joueurs ou de défendre une zone.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 16/20

Le résultat est bien, mais aurait pu être mieux. Certaines textures sont ingrates et certains lieux peu inspirés. Le titre se rattrape sur l'animation, les jeux de lumière et des panoramas époustouflants.

Gameplay & prise en main : 17/20

Immersif et exigeant, le gameplay de Dark Souls 2 ne pardonne aucune erreur. Malgré les quelques lacunes de l’IA, on prend beaucoup de plaisir à affronter les périples de ce vaste royaume. La fiche de personnage est toujours indigeste. Heureusement toutes les caractéristiques y sont clairement expliquées.

Musique et bruitages : 16/20

L’ambiance sonore colle bien à l’action. Assez discrète, elle nous immerge efficacement dans cet univers sanglant et mélancolique.

Durée de vie : 18/20

Le durée de vie de Dark Souls 2 est colossale ! Comptez déjà une bonne trentaine d'heures pour finir l'aventure. Et encore si vous êtes doué ! Si vous n'êtes pas familier de la série, vous pouvez facilement doubler, voire tripler, cette durée. Après cela, il vous reste le New Game +, pour découvrir tous les secrets du jeu et revivre votre périple avec une difficulté accrue.

Note : 17/20

Si vous ne connaissez pas encore la série des Souls, cet épisode va vous ravir (si vous aimez souffrir, bien sûr). Dark Souls 2 est plus abordable que ses aînés et mieux équilibré. Pour ceux qui arpentent déjà cette saga depuis un moment, le bilan est plus mitigé. L’effet de surprise n’étant plus là, certains risquent de rester sur leur faim et de préférer le premier Dark Souls. En effet, on peut regretter un bestiaire moins riche et un level design moins inspiré qu'auparavant. Il n’en demeure pas moins que cette suite mérite amplement sa place dans votre ludothèque.




L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.