The DivisionPS4-013.JPG The DivisionPS4-010.JPG The DivisionPS4-09.JPG The DivisionPS4-08.JPG The DivisionPS4-07.JPG The DivisionPS4-06.JPG The DivisionPS4-05.JPG The DivisionPS4-04.JPG The DivisionPS4-03.JPG The DivisionPS4-01.JPG
Site partenaire callofduty
""The Division" n'est pas exempt de défauts (menus chargés, IA perfectible, scénari pas toujours captivants) mais, dans l'ensemble, le jeu d'Ubisoft parvient à fédérer. Sa réalisation audiovisuelle ne manquera pas de plaire aux fans de jeux vidéo en monde ouvert"
Geek4Life
Tom Clancy's : The Division

Alors que Vincent Bolloré (Pdg de Vivendi) lorgne sur le groupe Ubisoft, l'éditeur français pulvérise tous les records de vente avec "The Division". Sa nouvelle licence lui a déjà rapporté en 5 jours pas moins de 330 millions de dollars. Du jamais vu ! Outre une belle campagne promotionnelle et un bouche à oreilles surpuissant, "Tom Clancy's : The Division" ne manque pas d’arguments. Voyons s’il faut (ou non) se laisser séduire.

Décidément, les jeux de feu Tom Clancy sont à l'honneur... Après nous avoir bluffé à Noël dernier avec l'excellent "Tom Clancy's : Siege" et ses assauts tactiques ultra-nerveux, Ubisoft rempile avec une nouvelle licence, "The Division", disponible simultanément sur PC, PlayStation4 et Xbox One. Savant mélange de jeu de tir à la troisième personne et de RPG, "Tom Clancy's : The Division" crée la surprise en optant pour une expérience exclusivement jouable en ligne. Son background nous conte la propagation d'une terrible épidémie dans les rues de New York, à l'occasion du "Black Friday". Suite à ce fléau au cœur de la "Grosse Pomme", le manque d'eau et de nourriture plongent la ville dans le chaos. Les survivants sont victime des exactions d’hommes sans foi ni loi qui ont mis la main sur différents quartiers... Heureusement, l'Oncle Sam avait anticipé ce type d'événements avec la mise en place de la "Division", une unité d'élite (que vous avez rejoint) et dont l’objectif est de remettre sur pied la société. C'est avec ce pitch atypique que démarre cette mémorable aventure après que vous ayez défini l'apparence de votre avatar. Une fois satisfait du look de votre héros (ou héroïne), place à l'action ! Pour le coup, vous ne serez pas déçu(e).... L'introduction vous immerge d'emblée dans les rues enneigées de la ville avec, pour équipement, un MP5 et un pistolet. Entièrement modélisée en 3D, la reconstitution de New York impressionne par sa superficie et le niveau de détails transcrits à l'écran. Gratte-ciels, couloirs du métro, souterrains, intérieur des bâtiments... les développeurs se sont surpassés pour donner littéralement "vie" à ce No Man's Land post-apocalyptique ! La météo dynamique et le cycle jour/nuit apportent aussi beaucoup de crédibilité au rendu visuel. Tout comme la présence de civils et d'animaux dans les rues... Jouable en solo ou en coopération (de 2 à 4 participants), "Tom Clancy's : The Division" s'adapte à tous les profils. Libre à vous de partir combattre en "loup solitaire" ou de rejoindre des compagnons de fortune, via les serveurs d'Ubisoft. La communication est essentielle. C'est pourquoi elle est facilitée par la présence "d'émotes" et de "chats" de proximité. Pour faire progresser votre avatar, il est également possible de rejouer chaque mission dans le but d'acquérir de meilleurs équipements. Le côté compétition / MMO est donc habilement cultivé. Dans les fait, cette nouvelle licence se démarque des autres productions Tom Clancy's. En effet, le soft mélange les codes du jeu de tir à la troisième personne, ceux propres aux RPG et y insuffle un sentiment grisant de liberté spécifique aux "GTA-like" en "monde ouvert". Si l'intégralité de la ville n'a pas été modélisée en 3D, Ubisoft a tout de même fait - très fort - en représentant une grande partie de l'île de Manhattan. Certes, il est impératif d'y jouer connecté (même en solo !), mais l'expérience ne laissera personne indifférent tant le résultat est maîrisé. Dans la peau de votre soldat d'élite - équipé d'armes et de gadgets réalistes - vos premières missions consistent à repousser les factions hostiles qui ont pris le contrôle des rues. Au fil de votre progression, vous pourrez dénicher des vivres et du matériel qui aidera à remettre un peu d'ordre à tout ce chaos. Précisons que la norme PEGI 18+ n'est pas à prendre à la légère, sachant que rien qu'au niveau du vocabulaire employé "Tom Clancy's : The Division" n'est pas recommandé aux plus jeunes.


Inédit dans l'univers vidéoludique

En fonction de l'équipement choisi et de votre façon de jouer, il est possible de prendre part à l'action de nombreuses façons (plus ou moins subtiles). Et ainsi de bien compléter les autres membres de votre équipe. Agrémenté d'éléments spécifiques aux RPG, "Tom Clancy's : The Division" permet de créer son agent, de personnaliser ses armes et gadgets ainsi que de débloquer de nouvelles compétences au fil de la progression (XP). Le joueur a aussi la possibilité de choisir ses missions parmi 3 catégories : "Sécurité", "Médicales" et "Technologiques". L'aventure est ainsi non-linéaire et chacun peut évoluer en fonction de ses envies. A chaque victoire, de nouvelles compétences sont déverrouillées. Toujours dans l'esprit RPG, il est possible de dénicher diverses armes et équipements dans ce vaste environnement ouvert. Et, bien sûr, de récupérer ceux présents sur les corps des ennemis... En plus des missions principales, des missions annexes sont proposées avec des événements aléatoires pour pimenter le tout ! La mise en scène est convaincante grâce aux civils qui sortent de leurs caches le temps de dénicher des vivres, des médicaments ou pour retrouver un proche... C’est si réaliste que certains sont malades ou décèdent en pleine rue. Après quelques heures de jeu, vous en conclurez sans doute, comme nous, qu'Ubisoft est parvenu à mettre en place un background plausible. La progression regorge de détails - plus ou moins importants - qui contribuent au réalisme de cette aventure hors norme. C'est notamment le cas de Madison Square Garden qui fourmille de matériels médicaux, ce qui fait penser que le lieu a servi d'hôpital de campagne... Quant aux tunnels du métro, jonchés de cadavres, on devine leur utilisation en guise de morgue... Tout cela participe à rendre ce monde crédible, immersif et impressionnant. Outre l'action pur jus (parfaitement huilée), "Tom Clancy's : The Division" brille aussi sur le plan narratif. Bien que celui-ci ne soit pas comparable à un "vrai" RPG. Cela reste tout de même acceptable pour un jeu de tir. A ce propos, l’équipe en charge du projet a souhaité s’entourer d'experts et de consultants. Y compris des ex-agents de la CIA, des militaires, des médecins et des survivalistes. Plus fort encore : certains membres du studio ont carrément voulu s’immerger en suivant des entraînements de survie !

Bienvenu dans la Dark Zone

Grâce au nouveau moteur "Snowdrop"(en référence à ces fleurs hivernales que sont les "perce-neige"), les équipes d'Ubisoft ont pu grandement maximiser leur créativité en testant immédiatement leurs idées en temps réel avec de nouveaux outils surpuissants. Lesquels assurent la crédibilité de l’ensemble et une cohérence à toutes les étapes. Le moteur "Snowdrop" est aussi capable de gérer des effets visuels ultra-réalistes en matière de fumées, lumières dynamiques et météorologiques. C'est ainsi que "The Division" parvient à reproduire, comme jamais, l'atmosphère unique de la "Grand Pomme". Parmi les différents quartiers de la ville sous quarantaine citons la "Dark Zone". Cet espace accessible - sans transition - est dédié au multijoueur. Là, mieux vaut être combatif, car vous y croisez de nombreuses factions ennemies (gérées par l'intelligence artificielle), ainsi que d'autres joueurs en ligne, du côté de la Division. La Dark Zone est certainement le lieu le plus dangereux de New York. Si la coopération y est souvent le maître-mot, la trahison fait également partie des risques. D'autant plus avec la présence de "Renégat"… En conclusion, "Tom Clancy's : The Division" est une réussite tant sur le plan de sa réalisation audio-visuelle que sur celui de son efficacité. Le gameplay innove tout en s'appuyant sur des mécanismes connus et reconnus. La gestion des déplacements et la mise à couvert sont essentielles dans ce déluge d'action frénétique. Un divertissement mature et à grand spectacle qui confirme le savoir-faire d'Ubisoft. A s'offrir sans l'ombre d'un doute si vous être réceptif aux jeux d'action tactiques en vue à la troisième personne.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

Le nouveau moteur "Snowdrop" offre un réalisme saisissant. La modélisation 3D de New York surpasse tout ce qui a été fait à ce jour, à grand renfort de somptueux effets visuels (ombres et lumières dynamiques, fumées, cycle jour/nuit...) et une météo ultra-crédible. Testé sur PS4, le rendu visuel affiche une once d'aliasings mais, dans l'ensemble, nous sommes tombés sous le charme de cet exutoire post-apocalyptique...

Gameplay & prise en main : 15/20

"Tom Clancy's : The Division " s'appuie sur des mécanismes de jeu connus. De ce fait, en les couplant entre eux, le résultat ne tarde pas à nous captiver, à grand renfort de missions principales et secondaires. Orienté action, avec ses phases de fusillades à la troisième personne, le soft brille par son scénario et la crédibilité apportée par de nombreux détails dans son vaste environnement ouvert. En revanche, l'IA n'est pas toujours très dégourdie et l'ATH un peu envahissant. Mieux vaut le savoir !

Musique et bruitages : 16/20

Soignant l'immersion dans cet univers ravagé par la pandémie, Ubisoft n'a pas fait l'impasse sur la bande-son. Celle-ci est immersive (bien que discrète) avec des dialogues, bruitages et musiques de haute qualité. Tout est fait pour que le joueur s’imprègne dès les premières minutes de jeu.

Durée de vie : 18/20

Étant donné le nombre de missions principales et secondaires, les événements aléatoires et l'aspect multijoueur, "Tom Clancy's : The Division" nous en donne pour notre argent ! Certes, il est impératif d'être connecté à Internet pour en profiter mais, mis à part ce bémol (pleinement justifié par son concept), Ubisoft fait mouche à tous les niveaux. Une fois lancé, votre vie sociale risque d'en prendre un coup...

Note : 16/20

"Tom Clancy's : The Division" n'est pas exempt de défauts (menus chargés, IA perfectible, scénari pas toujours captivants) mais, dans l'ensemble, le jeu d'Ubisoft parvient à fédérer. Sa réalisation audiovisuelle ne manquera pas de plaire aux fans de jeux vidéo en monde ouvert, avec une grande partie de Manhattan modélisé en 3D. Le gameplay combine jeu de tir à la troisième personne et ingrédients de RPG pou en faire un titre accrocheur et nerveux. Reste qu'il faut impérativement être connecté à Internet pour en profiter. Si vous vous sentez l'âme d'un survivaliste, cette nouvelle licence devrait vous plaire. Pour notre part, nous sommes confiants sur le fait qu'Ubisoft devrait rapidement corriger les problèmes d'IA avec ses mises à jour. Le bilan est donc positif !








L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.