1398930182.jpg 1398930171.jpg 1398930157.jpg 1398930149.jpg 1398930135.jpg 1398930123.jpg 1398929697.jpg 1398929690.jpg 1398929663.jpg 1398929654.jpg 1398929646.jpg 1398929615.jpg
Site partenaire callofduty
"Changement de cap réussi pour Anno 2070. Si on avait peur que la série rate le coche en se plongeant dans le futur, il n’en est rien. Les équipes de Related Designs ont fait un superbe travail ! Le titre est extrêmement riche et prenant."
Geek4Life
Anno 2070

Related Designs quitte le passé pour projeter sa série dans un futur proche. Le pari est-il risqué pour ce jeu, il est vrai, plein de promesses ?

La série des Anno était jusque là associée à d’excellents jeux de gestion se déroulant dans le passé. Aujourd’hui, changement radical avec ce nouveau volet, qui comme son nom l’indique, se situe en 2070. Le réchauffement climatique a entraîné une importante montée des eaux qui recouvrent désormais plus de 70 % de la planète. Dans ce contexte écologique alarmant, deux groupes antagonistes s’opposent. D’un côté, Global Trust, multinationale tentaculaire qui cherche à exploiter tout ce qui peut encore l’être et, de l’autre, Eden Initiative, organisation écologique mondiale œuvrant pour le développement durable. Une faction annexe, le S.A.A.T, vient les épauler. Cette communauté de scientifiques se focalise uniquement sur la recherche de nouvelles technologies. La campagne vous fait débuter du côté de Global Trust. Durant les premières missions, vous assistez votre supérieur direct dans l’accomplissement de son objectif : améliorer, une fois encore, le rendement d’un site de production. Mais, dépassé par son désir de profits, ce dernier néglige la sécurité et c’est la catastrophe. Le site est détruit et c’est à vous qu’est confiée la lourde tâche de gérer cette situation de crise. Dans l’accident, un pétrolier a sombré, entraînant une marée noire. Heureusement, Eden initiative viendra à votre rescousse pour endiguer le problème. Le premier acte se termine sur votre rencontre avec le S.A.A.T. Le groupe de chercheurs a besoin de votre soutien pour déchiffrer un mystérieux journal de bord. Ce qu’il contient est plus terrible que n’importe quelle catastrophe écologique. À vous de découvrir la suite, mais sachez qu’à partir du deuxième acte vous pourrez choisir librement de suivre les méthodes de Global Trust ou d’Eden Initiative. L’histoire de cette campagne solo est captivante, même si les retournements de situation sont plutôt prévisibles. Son intérêt est surtout d’offrir un vaste didacticiel. Les habitués s’y retrouveront en quelques minutes, contrairement aux nouveaux venus qui devront s’armer de patience pour prendre le jeu en main. Heureusement, une riche documentation les aidera à saisir l’ensemble des mécaniques. Ce nouveau volet s’avère encore plus complexe avec l’ajout de la gestion de l’énergie et de l’impact environnemental. Seul vrai point noir, le manque de variété des missions. On se serait bien passé de celles réclamant qu’on retrouve un groupe d’individus dans nos colonies. Franchement, il y a suffisamment de choses à faire pour ne pas perdre son temps à jouer à « Où est Charlie ? » !

Par delà les océans

En plus de la campagne solo, vous pourrez relever sept défis uniques, participer à des événements mondiaux (des missions en temps limité proposant à tous les joueurs de se regrouper pour les accomplir), mais aussi des missions quotidiennes et, bien sûr, des parties continues. Notez que tous ces modes peuvent être joués en multi. Lorsque vous lancez une partie, vous choisissez tout d’abord d’être Echo (écologiste) ou Tycoon (industriel). Dans tous les cas, vous devrez faire évoluer votre colonie en satisfaisant ses besoins. Un citoyen comblé grimpera dans l’échelle sociale, vous versera plus d’argent et, à terme, débloquera de nouvelles structures. Arrivé au stade supérieur, il aura de nouvelles exigences qu’il faudra remplir pour qu’il continue sa progression. Au total, les citoyens Echos et Tycoons ont quatre stades d’évolution. Il vous faudra jongler avec ces demandes en produisant de nombreux objets et aliments, avec des chaînes de production pouvant nécessiter jusqu’à quatre bâtiments différents. Les bâtiments consomment de l’énergie et ont un impact écologique. Vous devrez donc construire des centrales ou des éoliennes, en prenant soin de les espacer suffisamment pour qu’elles aient un rendement optimal. Tout cela, en surveillant votre bilan écologique. Car un mauvais bilan entraînera une réduction de la production agricole et un mécontentement des citoyens (surtout pour les Echos). Heureusement, vous pourrez aussi construire des installations pour réduire votre impact sur l’environnement. En atteignant un certain stade de développement, vous accéderez à la faction annexe, les Techs. Même si ces chercheurs n’ont que deux niveaux d’évolution, ils vous seront indispensables. Grâce à eux, vous pourrez explorer les fonds marins, une première dans la série. Et ce n’est pas tout, puisque ils vous permettront aussi de découvrir de nouvelles technologies. Ainsi, vous devrez vous étendre sur d’autres îles et investir les fonds marins pour dénicher toutes les ressources nécessaires à l’essor de vos colonies. Vous devrez aussi lutter contre la maladie, les incendies et la criminalité au fil de votre développement. Finalement, vous accéderez aux structures de la faction antagoniste. Mais il est très difficile de mixer Ecos et Tycoons. En plus de la gestion, vous pourrez vous adonner aux joies de la diplomatie et de la guerre. Vous disposerez de bateaux, de sous-marins, d’avions et d’hélicoptères pour lutter contre les pirates ou les autres joueurs. Des canons de défense vous serviront à protéger vos îles. En revanche, aucune troupe au sol n’est présente dans ce nouvel opus.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 16/20

Le titre profite de superbes graphismes et fourmille d’animations. Rien de plus immersif que de voir nos citoyens déambuler en ville, les camions de pompiers partir en intervention ou les engins agricoles récolter les moissons. Mentions spéciales pour les fonds marins très réussis ! Dommage qu’Anno 2070 soit si gourmand.

Gameplay & prise en main : 17/20

La série offrait déjà un gameplay très riche et ce nouveau volet parvient à en ajouter une couche, sans pour autant le rendre indigeste ! En revanche, les nouveaux venus risquent de mettre du temps avant de bien maîtriser toutes les fonctionnalités. Related Designs a aussi introduit une véritable dimension communautaire, notamment par le biais de votes mondiaux ayant un impact direct sur le jeu.

Musique et bruitages : 17/20

La bande-son de ce nouvel Anno est réussie. Les musiques se montrent envoûtantes et suffisamment variées, tandis que les bruitages sont parfaitement adaptés. Immersion garantie ! Chapeau pour les dialogues de nos citoyens qui savent même se montrer drôles.

Durée de vie : 18/20

Que ce soit en solo ou en multi, si vous adhérez au concept, vous pourrez passer votre vie sur Anno 2070. Entre la campagne, les parties continues, les défis et les nombreuses missions, vous ne verrez pas le temps passé ! Vous pourrez paramétrer entièrement vos parties (soldes de départ, taille des îles, présence de pirates, etc.) pour adapter le challenge à vos envies.

Note : 17/20

Changement de cap réussi pour Anno 2070. Si on avait peur que la série rate le coche en se plongeant dans le futur, il n’en est rien. Les équipes de Related Designs ont fait un superbe travail ! Le titre est extrêmement riche et prenant. Jongler entre les besoins de nos citoyens, la consommation énergétique et l’écologie, n’est pas une mince affaire. Une fois la partie lancée, difficile de décrocher !







L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.