Flatout4xone-001.jpg 1491131970.jpg 1491131957.jpg 1491131942.jpg 1491131922.jpg
Site partenaire callofduty
"En l'état, les nostalgiques des premiers opus pourront apprécier ce retour aux sources, mais il faut être réellement tolérance pour passer outre cette accumulation d’imperfections. Dommage, car la base est toujours aussi bonne !"
Geek4Life
FlatOut 4 Total Insanity

Bien connue des fans de courses automobiles sur PC et consoles, la série « FlatOut » était quelque peu tombée dans l'oubli après un 3ème opus (2011) qui n'était clairement pas au niveau des deux premiers. Aussi, étions-nous curieux de découvrir ce 4ème volet qui plus est en HD. Sera-il capable de faire renouer la licence avec le succès d'antan ?

Disponible simultanément sur PC, PS4 et Xbox, « FlatOut 4 Total Insanity » s'inscrit dans la catégorie des jeux de courses de type « arcade », accessibles et déjantés. Un registre apprécié qui a contribué à son franc succès il y a déjà plus de dix ans. Mais, en 2017, la concurrence est rude. Pour retrouver son prestige et sa notoriété, Kylotonn et Tiny Rebel Game, les deux studios aux manettes ont dû s'atteler à peaufiner leur titre dans les moindre détails. Est-ce réellement le cas une fois en piste ? Testé par notre équipe, nous avons immédiatement retrouver l'univers de la série. Bolides boostés à la nitro, environnements destructibles, musiques rock et pièges en pagaille... Aucun doute, c'est bien l'ambiance des débuts. Les commandes sont classiques et les vibrations excessives (paramétrables) de la manette nous plongent dans l'esprit "course", à bord d'engins crasseux qui exigent concentration et réflexe, le tout pied au plancher. Après quelques temps passés sur ce 4ème opus, nous avons bien cerné ses forces et ses faiblesses. Si le bilan est heureusement meilleur que celui du 3ème volet, « FlatOut 4 Total Insanity » ne nous a, malgré tout, pas convaincu.




Certes, nous avons eu le plaisir de retrouver les différents modes dont « Carrière » et « FlatOut » qui invitent à une succession d'épreuves déjantées à exécuter à vive allure. Avec une vitesse visuellement bien rendue. En dépit de quelques ralentissements et clippings. Plus gênant, la lisibilité n'est pas optimale. Il n'est pas rare de vouloir prendre un raccourci qui n'en est pas un. Forcément, à la longue cela agace ! Quant à l'intelligence artificielle, elle semble avantagée par rapport au joueur, ce qui n'est pas plaisant. Pour progresser, il faut donc s'armer de patience et connaître parfaitement les circuits. Et même, dans ces conditions, il est fréquent de devoir recommencer une course en raison de l'agressivité de l'IA. Dès lors, « FlatOut 4 Total Insanity » n'est clairement pas bâti pour revenir sur le devant de la scène vidéo-ludique et risque d'être vite oublié. Dommage, car hormis quelques carences graphiques et une IA calamiteuse, le reste a de quoi nous séduire. En l'état, espérons qu'un patch correctif viendra - a minima - corriger le comportement de l'IA. Reste que si - comme nous - vous êtes fan des deux premiers épisodes et s'il vous est égal d'avoir à recommencer plusieurs fois une même épreuve, vous pouvez vous laisser tenter en toute connaissance de cause. A l'inverse, si vous recherchez la nouvelle référence du genre, passez votre chemin. Espérons que « FlatOut 4 Total Insanity » ne sonne pas le glas de la série.

Geek4Life
Graphismes : 13/20

Sans être époustouflant, « FlatOut 4 Total Insanity » bénéficie de bolides finement modélisés et d'environnements variés qui foisonnent de détails... Mais il faut aussi composer avec quelques ralentissements et clippings. Si l'on pardonne rapidement les quelques bémols techniques avec, notamment, une impression de vitesse grisante, le manque de lisibilité impact grandement notre adhésion. Dommage.

Gameplay & prise en main : 10/20

Quel plaisir de retrouver l'univers crasseux de la saga "FlatOut", ses nombreux modes (dont les fameuses cascades) et une prise en main accessible à tous. Malheureusement, pour ce 4ème opus, tout n'est pas irréprochable ! A commencer par l'intelligence artificielle qui semble nettement avantagée. Pour avancer, il faut recommencer à mainte reprises les épreuves, tant il est fréquent de prendre un raccourci qui n'en est pas un. A cela, s'ajoute le problème des ralentissements et l'on obtient un exutoire vite énervant.

Musique et bruitages : 16/20

Côté son, « FlatOut 4 Total Insanity » s'en sort plutôt bien. Le vrombissement des moteurs prédomine et contribue à nous immerger avec une playlist de musiques rock parfaitement en phase. Les fans de la première heure comme les néophytes apprécieront.

Durée de vie : 15/20

Grace à ses différents modes et ses environnements variés, « FlatOut 4 Total Insanity » propose un contenu correct. Parfait pour pleinement profiter du passage à la HD. En revanche, les problèmes de réalisation et des soucis d'intelligence artificielle limitent notre envie d'y passer des heures.

Note : 13/20

« FlatOut 4 Total Insanity » s'avère séduisant sur le papier avec le passage à la HD, des cascades déjantées et des environnements destructibles... Mais, dans les faits, le résultat n'est pas à la hauteur des attentes. La faute à une intelligence artificielle avantagée, un manque de lisibilité pour déceler les "vrais" raccourcis ou encore des ralentissements indignes de nos PC et consoles. En l'état, les nostalgiques des premiers opus pourront apprécier ce retour aux sources, mais il faut être réellement tolérance pour passer outre cette accumulation d’imperfections. Dommage, car la base est toujours aussi bonne !

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.gamoniac.fr www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu www.petitsjeux.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2017 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.