GungraveG.O.R.EPS40000001.jpg GungraveG.O.R.EPS40000002.jpg GungraveG.O.R.EPS40000003.jpg GungraveG.O.R.EPS40000004.jpg GungraveG.O.R.EPS40000005.jpg GungraveG.O.R.EPS40000006.jpg GungraveG.O.R.EPS40000007.jpg GungraveG.O.R.EPS40000008.jpg
Site partenaire callofduty
"Gungrave G.O.R.E peine à convaincre et ne vaut clairement pas son prix. La réalisation et la bande-son ne volent pas bien haut, quant au gameplay, il souffre de lourdeurs crispantes. Les fans hardcore les plus nostalgiques pourront peut-être y trouver leur compte ? "
Geek4Life
TEST - Gungrave G.O.R.E

Près de 20 ans après la sortie du dernier épisode de la série, Gungrave sort de sa tombe pour faire parler la poudre. Brandon "le mort-vivant" reprend du service dans un jeu de tir très old school. Mais parfois ce qui est mort ferait mieux de le rester...

En 2002 sort sur Playstation 2, Gungrave, un jeu de tir à la troisième personne très bourrin, conçu par Yasuhiro Nightow, l’auteur de Trigun. Loin d’être un hit, ce premier opus parvient quand même à marquer les esprits. Ainsi, une série animée est produite en 2003, et grâce à son succès, un deuxième épisode vidéoludique, "Gungrave : Overdose", voit le jour en 2004. Aujourd’hui, le studio Iggymob essaye de ranimer la flamme avec un jeu d’action à l’ancienne qui fera davantage appel à vos reflexes qu’à vos neurones. Le scénario n’est qu’un prétexte à enchainer les combats. Notre héros mort-vivant doit vaincre une organisation mafieuse, Raven, qui trafique du Seed, une drogue qui transforme ses consommateurs en monstres assoiffés de sang... À la limite, qu’un jeu 100% orienté action, comme Gungrave, se contente d’un scénario bas du front, ce n’est pas bien grave, à condition que la mise en scène et la narration soient à la hauteur. Mais ici rien ne va. Les personnages, héros comme méchants, sont insipides, et l’histoire n’a ni queue ni tête. On se contente d’enchainer les niveaux, parfois entrecoupés de cinématiques plus ou moins réussies, sans trop savoir ce qui se passe. Vous devez dénicher et abattre 4 grands boss de Raven en avançant dans une trentaine de niveaux ultra linéaires, qui ont au moins l’avantage d’offrir des environnements variés. Visuellement, le titre oscille entre le correct et le médiocre. Autant les personnages principaux ont la classe et certains décors impressionnent la rétine, autant les vilains de base se révèlent bien trop génériques. Le bestiaire d’ailleurs s’essouffle vite en termes de diversité. Les effets spéciaux (explosions, attaques spéciales, etc.) manquent de soin et le jeu souffre de quelques bugs et de ralentissements. Hélas, ce n’est pas la bande-son, bien trop passe partout, qui va rattraper l'ensemble.

Quand notre cœur fait boum !

"Gungrave G.O.R.E" souffre donc d’une mise en scène décevante, mais le jeu se rattrape-t-il avec un gameplay aux petits oignons et une difficulté savamment dosée ? Oubliés l’agilité de Dante ou de Bayonetta, Brandon est lourd, voire pataud. En revanche, il balance des pruneaux comme personne. En plus de vos attaques normales, vous pouvez charger vos tirs, mais aussi activer le mode Frénésie en restant stationnaire pour tirer plus rapidement. Toucher des cibles rapporte des Beats, et arrivé à 50, vous pouvez utiliser l’attaque Pluie de Projectiles pour tirer à 360 degrés. Mais ce n’est pas tout, car vous avez aussi une chaine pour attirer vos ennemis à vous, tel Scorpion dans "Mortal Kombat". Une fois entre vos mains, les infortunés vous serviront de boucliers humains, sauf si vous préférez les projeter contre leurs petits camarades. Votre cercueil vous permettra de vous défendre au corps à corps et aussi de renvoyer les roquettes directement à leur expéditeur. Pour compléter le tableau, vous avez aussi une esquive, un saut, et la possibilité d'exécuter les cibles étourdies. Enfin, en accumulant les cadavres vous pourrez déclencher des tirs de Démolition, variés et assez jouissifs, ou bien rentrer en mode Berserk. Nous avons donc une belle panoplie de mouvements à notre disposition, mais le gameplay se révèle bien trop rigide. Notre héros manque cruellement de souplesse mais, en même temps, rien d’étonnant pour un mort-vivant. En revanche, Brandon assure niveau résistance et peut encaisser une tonne de dégâts grâce à son bouclier. Proposer ainsi un héros lent, mais solide, avec une puissance de feu dévastatrice aurait pu être un bon parti pris, si le corps à corps n’était pas aussi désastreux. Une fois au contact, vous aurez bien du mal à vous débarrasser des ennemis, surtout que la caméra n’aide pas et que l’esquive ne sert pas à grand-chose. L’action est parfois trop confuse, entre les roquettes, les soldats qui nous foncent dessus et le reste. Pourtant, vous devrez rester vigilant pour vous occuper en priorité des ennemis équipés de boucliers, sans quoi vous finirez par le payer cher.

Ça sent le sapin

Le jeu tente de se montrer original en ajoutant des événements spéciaux qui nous poussent à avancer rapidement. C’est le cas, par exemple, d’un niveau se déroulant sur le toit d’un train, où il faut foncer se mettre à l’abri pour ne pas finir écrasé par un tunnel. Le problème, c’est qu’agir vite quand on contrôle un mort-vivant assailli par des dizaines d’ennemis à la minute n’est franchement pas une partie de plaisir. Il en résulte des pics de difficulté qui viennent complètement casser la progression. Les premières heures de "Gungrave G.O.R.E" s’avèrent donc plutôt frustrantes, avec un personnage qui ne semble pas au niveau de sa tâche. Pourtant, si vous persévérez, vous pourrez débloquer des améliorations qui rendront le jeu plus intéressant. Il y a de quoi faire, avec de nouvelles attaques, des tirs de Démolition et plein d’améliorations de stats. En clair, vous allez devoir grinder les niveaux pour récolter suffisamment d’ADN et faire de Brandon une vraie machine de guerre. Encore faudra-t-il avoir la patience d’aller jusque-là. Vous ne débloquerez aucune nouvelle arme au cours de l’aventure, mais vous pourrez incarner 2 autres personnages, Bunji et Quartz. Bunji est aussi un tireur d’élite, mais beaucoup plus agile que Brandon. Quant à Quartz, c’est une spécialiste du corps-à-corps, ce qui pour le coup change radicalement le gameplay. Hélas, cette bonne idée n’est pas suffisamment exploitée, puisque ces 2 personnages ne sont disponibles que pour un seul niveau chacun.

Jean-Marc PICHOT
Graphismes : 11/20

Visuellement, le titre offre des personnages principaux bien modélisés, mais dès qu’il s’agit de la piétaille le rendu baisse drastiquement. Quant aux décors, ils se révèlent variés mais n’ont rien d’époustouflant à proposer, à quelques rares exceptions près.

Gameplay & prise en main : 13/20

Côté gameplay, Gungrave propose une belle panoplie d’actions, gâchée hélas par des combats au corps-à-corps très décevants. Vous aurez aussi beaucoup d’améliorations à vous mettre sous la dent pour donner à Brandon les atouts qui lui manquent tellement. Le jeu devient alors bien plus plaisant, mais encore faut-il avoir la patience de récolter l’ADN nécessaire pour en arriver là.

Musique et bruitages : 10/20

Dommage que Gungrave se contente d’une bande-son passe-partout et insipide. Sans être désagréable ou ratée, elle se contente juste du minimum, sans jamais sublimer l’action. On finit rapidement par ne même plus y prêter attention.

Durée de vie : 12/20

Il vous faudra en moyenne une quinzaine d’heures pour finir le jeu, avec ici et là des pics de difficultés mal gérés qui entachent durement la progression. Ces moments de frustration risquent fort de couper l’envie à plus d’un joueur d’aller au bout de l’aventure.

Note pour ce test : 12/20

"Gungrave G.O.R.E" peine à convaincre et ne vaut clairement pas son prix. La réalisation et la bande-son ne volent pas bien haut, quant au gameplay, il souffre de lourdeurs crispantes. Les fans hardcore les plus nostalgiques pourront peut-être y trouver leur compte, et encore. Le jeu est mal équilibré et vraiment frustrant par moments. En persévérant, on parvient pourtant à débloquer de nombreuses améliorations qui rehaussent l’intérêt du titre, notamment grâce aux différents tirs de Démolition. Dommage que chaque bonne idée du jeu soit contrebalancée par un défaut, qui mis bout à bout finissent par enterrer notre envie de défourailler du mafieux.

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2023 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.