1621961105.jpg 1621961100.jpg 1621961093.jpg 1621961086.jpg 1621961077.jpg 1621961069.jpg 1621961062.jpg 1621961055.jpg 1621961051.jpg
Site partenaire callofduty
"Below Zero offre une très belle expérience, mais qui aurait gagné à se démarquer davantage pour continuer à surprendre les fans de la première heure. "
Geek4Life
Subnautica: Below Zero

Suite du premier Subnautica, Below Zero nous plonge dans une nouvelle aventure sous-marine faisant la part belle à l’exploration et à la narration. Enfilez vos palmes, on replonge dans les eaux troubles de la planète 4546b.

Pensé au départ comme un DLC pour Subnautica, Below Zero a changé de cap au cours de son développement pour devenir un stand alone, profitant des bases posées par son prédécesseur pour proposer une histoire plus aboutie. Contrairement au premier opus, vous ne jouerez pas un naufragé solitaire tentant de quitter à tout prix 4546b, mais une jeune femme qui veut l’explorer pour trouver des réponses. Car l’héroïne de ce nouveau volet, Robin, veut faire la lumière sur la disparition de sa sœur, Samantha, déclarée morte lors d’un incident sur la planète. Son employeur, la compagnie Alterra, l’avait engagée en tant que scientifique pour l’une de ses stations de recherche en antarctique. Mais, apparemment, une négligence humaine aurait eu de terribles conséquences, dont la mort de Samantha et l’arrêt total du projet. Après cela, Alterra a précipitamment plié bagage, quittant la planète en y abandonnant toutes ses stations. Nul ne sait ce que sont devenus les scientifiques qui y travaillaient. C’est là que notre héroïne entre en scène. Bien décidée à démêler les fils du mystère entourant le sort des scientifiques, et surtout la prétendue mort accidentelle de sa sœur, Robin profite d’une pluie de météorites pour se poser sur 4546b sans se faire repérer par les radars. Après un atterrissage en urgence vous devrez retrouver votre capsule de survie et débuter votre enquête. Mais avant de passer aux choses sérieuses, il faudra tout d’abord assurer votre survie. Car, comme dans le précédent volet, vous aurez à satisfaire une jauge de nourriture et une autre de soif pour rester en vie. Sans être trop envahissante cette partie réclame tout de même une certaine attention, d’autant plus qu’il n’est pas toujours évident d’attraper du poisson. Globalement, la maniabilité est bonne, mais nous aurions souhaité un peu plus de portée, ou un viseur plus large, pour capturer plus facilement les créatures et scanner l’environnement. De même, on se retrouve parfois un peu coincé dans le décor. Au final, rien de bien grave, ce n’est juste qu’un petit coup de main à prendre. Durant votre exploration de 4546b, vous devrez aussi surveiller votre jauge d’oxygène et désormais votre niveau de chaleur corporelle. En effet, vous perdrez progressivement de la chaleur lorsque vous vous déplacerez sur la terre ferme, ce qui vous poussera à chercher des sources thermales, ou des plantes chauffantes, voire à confectionner des combinaisons isolantes.

Méfiez-vous de l’eau qui dort !

Below Zero reprend le même principe que son ainé : explorer une zone pour dénicher des matériaux afin d’améliorer son équipement et, ainsi, continuer à s’enfoncer toujours plus profondément dans notre environnement. Mais dans ce nouvel opus notre progression est rythmée par des rencontres et des découvertes sur la véritable nature du mystère entourant la planète 4546b. Les équipes de Unknown Worlds Entertainment nous offre ici de beaux moments de dépaysement, grâce à une faune et à une flore très réussies, servies par de superbes graphismes et une ambiance sonore aux petits oignons. De l’adorable Manchouaile, une espèce de pingouins extraterrestre, au poisson Boomerang, en passant par l’espiègle Singe-de-Mer, ou encore le terrifiant Cryptosaurien, c'est une quarantaine d’espèces qui vous attendent. C’est un vrai plaisir d’évoluer au sein de cette faune si vivante et diversifiée ! Mais les nouveaux venus risquent de se sentir perdus, car le jeu n’explique rien. Vous aurez bien quelques pistes pour avancer dans l’aventure, mais après ce sera à vous de vous débrouiller. Alors un petit conseil, pensez à casser les blocs de calcaire dans la zone de départ pour récupérer du cuivre et du titane.



Certains apprécieront de ne pas être pris par la main, d’autres regretteront de ne pas être mieux guidés. De notre côté nous déplorons que l’aspect narratif ne s’intègre pas mieux à l’aventure. Car vous pouvez passer à côté d’un pan de l’histoire sans même vous en apercevoir. Dommage. Niveau difficulté, le titre est plutôt généreux. Une fois habitué, vous trouverez assez facilement les ressources dont vous avez besoin et les créatures agressives ne sont finalement pas très dangereuses. Robin a aussi à sa disposition un vaste panel d’objets à crafter. Lampe, boussole, couteau, scanner, réservoir à oxygène, exosquelette, et autres joyeusetés, il y a de quoi faire. Vous pourrez même construire votre propre base sous-marine ! Les nouveaux joueurs seront aux anges, les anciens évolueront en terrain connu... trop peut-être, puisqu’aucune grosse nouveauté ne vient égayer le gameplay, hormis les phases d’exploration terrestre. À noter : la disparition du Cyclope, un imposant sous-marin qui a conquis le cœur d’un bon nombre de joueurs, au profit de l’Aquatracteur, plus compact et doté d’une série de modules. Vous pourrez également fabriquer une motoneige pour vous déplacer rapidement à la surface.

Une aventure qui coule de source ou qui tombe à l’eau

Below Zero propose 4 modes de jeu pour profiter de l’expérience selon vos préférences. Le mode Survie demande de gérer votre jauge de santé, d’oxygène, de température, ainsi que la nourriture et l’eau. En cas de mort vous réapparaitrez avec quelques objets en moins. Le mode Libre reprend les mêmes conditions que le mode Survie, mais en enlevant la nourriture et l’eau. Le mode Hardcore est également calqué sur le mode Survie, mais la mort y est définitive, sans possibilité de recharger votre partie. Enfin, dans le mode Créatif, vous ne pouvez pas mourir et le jeu vous donne directement accès à tous les équipements et structures, que vous pouvez construire librement, sans dépenser de matériau. Les équipes de Unknown Worlds Entertainment nous servent avec Below Zero une expérience complémentaire plutôt qu’une amélioration du premier Subnautica. Les deux approchent sont différentes et ne s’adressent pas totalement au même public. Le premier nous met dans la peau d’un Robinson de l’espace, avec un vaste territoire à explorer, tandis que le second nous offre une aventure plus condensée, dotée d’une carte plus petite, où l’accent est mis sur la narration. On perd le sentiment de solitude au profit d’une histoire qu’on aurait aimé mieux ficelée. La mise en scène s’avère assez plate et le jeu ne met pas suffisamment en avant son background qui transparait essentiellement au travers de notes et d’objets à trouver ici et là. Au final, l’aventure demeure très plaisante, surtout pour les nouveaux joueurs qui découvriront un écosystème extrêmement riche.

Jean-Marc Pichot
Graphismes : 17/20

Les espèces animales comme végétales profitent d’un design et d’un rendu magnifiques. Le level design nous plonge dans des ambiances variées grâce aux différents biomes, tandis que les jeux de lumières et les cycles météo achèvent de nous immerger dans ce monde exotique.

Gameplay & prise en main : 15/20

Le gameplay de Below Zero s’appuie largement sur celui de son grand frère, avec quelques changements, mais sans réel bouleversement. Il en ressort des mécaniques bien huilées qui ne surprendront, hélas, pas les habitués du premier volet.

Musique et bruitages : 16/20

Les équipes de Unknown Worlds Entertainment nous ont concocté une bande-son parfaitement adaptée à leur création. Les différents bruitages donnent vie à cette faune bigarrée et les musiques, quoique discrètes, renforcent le sentiment d’évasion et de mystère qui planent au-dessus de la planète 4546b.

Durée de vie : 15/20

Comptez en moyenne une vingtaine d’heures pour arriver au terme de l’aventure de Below Zero. C’est presque deux fois moins que le premier volet, mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Le titre demande moins de grind et offre toujours des moments mémorables. On regrette seulement que l'aire de jeu ait été réduite.

Note : 16/20

Below Zero marche sur les traces de son grand frère en proposant une autre approche, plus narrative et plus condensée. Les quelques changements apportés ne constituent en rien une révolution, mais renforcent l’immersion et le dépaysement. Les habitués du premier Subnautica seront sans doute moins touchés que les nouveaux venus, qui découvriront toute la richesse de la faune et de la flore créées par Unknown Worlds Entertainment. Below Zero offre une très belle expérience, mais qui aurait gagné à se démarquer davantage pour continuer à surprendre les fans de la première heure.

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.