gow2022c000000005.jpg gow2022c000000004.jpg gow2022c000000003.jpg gow2022c000000002.jpg
Site partenaire callofduty
"God of War Ragnarok est bien parti pour décrocher le titre de jeu de l’année 2022. Doté d’une réalisation audiovisuelle d’excellente qualité en 4K et à 60 images/seconde (sur PS5), ce nouvel épisode focalisé sur la mythologie nordique nous en met plein la vue !"
Geek4Life
TEST - God of War Ragnarok

Parallèlement au fait d’enchaîner les adaptations PC (Steam) de ses blockbusters, PlayStation gâte ses fidèles avec la sortie d’une exclusivité PS4/PS5 hautement attendue… Il s’agit du très prometteur "God of War Ragnarok". On y retrouve les aventures de Kratos et de son fils, Atreus, là où s’était terminé le dernier volet (2018) de la prestigieuse saga de « Beat’em all » sur consoles Sony. Doté d’une mise en scène cinématographique, le jeu nous invite à Midgard, pour une confrontation dantesque - entre le demi-dieu Kratos et les terribles dieux liés au « Ragnarok » -, qui marque la fin du monde Viking… Prêt(e) pour une déluge d’action à couper le souffle ? Mais, à ce propos, le jeu est-il aussi somptueux qu’espéré ? Testé sur PS5, cette "escapade nordique" envoie du lourd… Voyons ce qui vous attend !

C’est dans un climat de « fin du Monde » que « God of War Ragnarok » nous immerge en 3D dans un vaste monde foisonnant de détails et de dangers en terres nordiques, en compagnie de Kratos et de son fils, Atreus. Ce dernier a gagné en maturité depuis l’épisode précédent (2018). Le duo père/fils fonctionne parfaitement et nous confronte à de nouveaux ennemis (variés) qui assurent un spectacle à la hauteur de la renommée de la saga. Toujours mature (PEGI 18) « God of War Ragnarok » conjugue sphère familiale et parcours initiatique du jeune homme en quête de réponses et Kratos, soucieux de veiller sur son enfant, mais également un aspect plus sombre. L’introduction nous confronte d’emblée à un personnage bien connu des joueurs ayant fini le dernier opus. Nous n'en dévoilerons rien, afin de vous laisser la primeur ! Pourtant, bien que la réalisation impressionne d’entrée, sachez qu’à ce stade, le tout est certes esthétique et soigné, mais vous n’avez encore rien vu ! En effet, les développeurs ont pris un malin plaisir à dynamiser la progression pour une expérience à l’efficacité décuplée. Pour être tantôt touchant, tantôt épique, le tout non dénué d’humour, « God of War Ragnarok » joue en permanence avec nos émotions et la recette fait mouche ! Certes, les gamers émerveillés par la prouesse technique et artistique du dernier « reboot » (qui date déjà de 2018) seront certainement - un peu moins impressionnés - car nous restons sur les mêmes générations de consoles PS4-PS5. Mais notez que le tout brille par une technique et une direction artistique ultra-soignée et qualitative. « God of War Ragnarok » est assurément l’un des plus beaux jeux à ce jour sur PS5.



Passé un démarrage - volontairement - un peu le lent, vous ne tarderez pas à constater que les développeurs nous ont concocté un « beat’em all » épique et jubilatoire, dont ils ont le secret. Les protagonistes sont hautement charismatiques et bénéficient de doublages VF d’excellente qualité. Le jeu des comédiens est juste et contribue à nous immerger efficacement dans ce monde de pixels qui se vit “DuelSens" en main. Et, pour le coup, il est difficile d’arrêter le jouer, tant le dynamisme nous pousse à multiplier les combats et à explorer de nouvelles zones de ce royaume. En ligne droite, il est possible d’en venir à bout en une vingtaine d’heures. Mais il y a encore de nombreuses quêtes annexes qui renforcent la longévité et contribuent à faire de ce « God of War Ragnarok » un pur chef d'œuvre vidéoludique.


Kratos dégaine ses Lames du Chaos…

Les fans de la première heure ne seront pas déboussolés. « God of War Ragnarok » conserve tous les éléments de gameplay et un style unique qui en ont fait l’une des licences culte de Sony PlayStation. En revanche, les développeurs nous évitent la "redite", via une expérience qui se révèle singulière et qui conjugue nouveautés et mécanismes éprouvés. De ce fait, même s’il est préférable d’avoir terminé le précédent opus (disponible sur PC, PS4 et PS5), « God of War Ragnarok » peut être pratiqué sans avoir jamais manipulé l’ami Kratos ! Les manipulations sont d'ailleurs intuitives, la prise en main est efficace à la manette et le tout permet de s’immerger sans difficulté dans l’univers sombre et captivant de cet épisode PS4 / PS5. Les nostalgiques des épisodes PS2 retrouveront des combos spectaculaires et les fameuses « Lames du Chaos »… mais aussi la terrible hache à deux mains au doux nom de « Léviathan » qui vous sera très pratique pour vous frayer un chemin dans les terres nordiques. Visant un public mature (PEGI 18), « God of War Ragnarok » joue sur nos émotions, via un background soigné et riche. Tout en offrant un exutoire ultra-violent, comme avec les précédents jeux de la franchise… Si l’on pouvait craindre un côté répétitif, propre au genre « Beat’em all », il faut noter que le bestiaire est assez travaillé pour éviter la lassitude. Outre l'intérêt scénaristique, on aime explorer de nouveaux lieux au fur et à mesure que l’on enchaîne les heures de progression. Sans surprise pour les connaisseurs, ce qui est le plus épique dans « God of War Ragnarok « ce sont les « boss ». Le fait est que les créatures divinisées sont spécialement bien mises en scène et offrent un rendu visuel digne du 7e Art. Là où le dernier « reboot » de God of War avait impressionné, « God of War Ragnarok » réitère et de façon ingénieuse et décuplée (surtout le final !). En effet, vous allez approfondir vos connaissances sur l’univers de la saga, avec plein d’anecdotes ! Merci, notamment, à l’ami « Mimir » qui accompagne nos héros lors de leur périples et n'est pas avare en informations pour renforcer le background à destination des fans...

9 royaumes à traverser en 1 seul morceau

Avec « God of War Ragnarok », il est question de traverser les 9 royaumes de la mythologie nordique (d’où le nom du jeu !). Un changement de cap pour ceux qui avaient aimé se confronter aux Dieux de l’Olympe par le passé… Et une excellente initiative aussi, vu le succès de la série TV « Vikings ». Avec autant de lieux à visiter, il est plaisant d’admirer les décors en 4K et à 60 images/secondes. Entre la neige et les paysages verdoyants, l’expérience est un pur bonheur pour ceux qui aiment les aventures de Kratos. Enfin, faute de pouvoir vous révéler bien des détails sur ce qui vous attend (ce qui serait franchement dommage !) précisons que le soft n’est pas qu’un jeu "bourrin" où l’on zigouille tout ce qui est sur la route de Kratos et de son fils, Atreus. Non, l’aventure est aussi ponctuée de petits « puzzles » de logique et d'exploration, afin de renouveler le gameplay et faire – un peu – fonctionner votre matière grise... entre deux carnages vidéoludiques. Dans l’ensemble, avec une qualité audiovisuelle de haut vol et des mécanismes de jeu inspirés, le tout est d’une redoutable efficacité. Un scénario inspiré et fort en émotions, font de « God of War Ragnarok » un hit, qui est bien parti pour être élu « jeu de l’année 2022 ». De notre point de vue, nous avons spécialement apprécié la montée en puissance du scénario et le fait que le début de l’aventure est finalement - assez soft -, vu tout ce qui vous attend. Un grand jeu !

Geek4Life
Graphismes : 19/20

« God of War Ragnarok » est particulièrement impressionnant sur le plan visuel avec ses vastes paysages qui foisonnent de détails, son bestiaire riche et varié, ses modélisations faciles et ses animations 3D. En 4K et à 60 images/seconde, la version PS5 est spectaculaire, y compris pour ceux qui ont déjà fini le « reboot » qui précéde cette aventure nordique…

Gameplay & prise en main : 18/20

Ce nouveau jeu de la saga culte de Sony PlayStation évite de tomber dans la redondance. Nous retrouvons Kratos et son fils dans une aventure captivante et très dynamique qui monte rapidement en puissance. Entre l’exploration, les phases de combat et même des mini puzzles de logiques, on ne s’ennuie pas ! La prise en main est redoutable, comme notre spartiate, et l’on aime affronter les Boss dans un déluge d’action frénétique. Un bel exutoire.

Musique et bruitages : 19/20

Parfaitement localisé en VF, « God of War Ragnarok » n’a rien à envier au 7e Art. Le jeu des comédiens est juste et le tout est parfaitement mis en scène pour nous offrir bon nombre d’émotions au fil de l’aventure. Bruitages et musiques sont également en phase pour faire de ce nouveau jeu un « Hit ».

Durée de vie : 18/20

Avec une vingtaine d’heures de jeu en ligne droite, il y a déjà de quoi s’occuper, surtout vu le nombre d’ennemis à combattre et les lieux à visiter. Mais c’est au niveaux des quêtes annexes et activités additionnelles que « God of War Ragnarok » fait très fort. Un « Beat’em all » parfaitement maîtrisé qui plaira autant aux novices qu'aux fans des épisodes PS2.

Note pour ce test : 19/20

« God of War Ragnarok » est bien parti pour décrocher le titre de jeu de l’année 2022. Doté d’une réalisation audiovisuelle d’excellente qualité en 4K et à 60 images/seconde (sur PS5), ce nouvel épisode focalisé sur la mythologie nordique nous en met plein la vue ! Manette en main, le gameplay est également redoutable et l’on apprécie que les développeurs s'amusent avec nos émotions. Un titre hors norme, mature (PEGI 18), touchant, et qui peut aussi être violent… À ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui mérite sa place dans toute ludothèque qui se respecte. Nul doute que la communauté PlayStation en fasse rapidement un « classique ». Vu l’adaptation du dernier « reboot » sur PC, les joueurs sur ordinateurs vont devoir attendre un peu..., mais il y aura certainement un portage pour Steam d’ici quelques temps. Fin 2022, « God of War Ragnarok » est uniquement disponible sur PS4 et PS5 et s’annonce en bonne position pour figurer au pied de nombreux sapins de Noël.

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.