CallistoPS508.jpg CallistoPS509.jpg CallistoPS507.jpg CallistoPS506.jpg CallistoPS505.jpg CallistoPS504.jpg CallistoPS503.jpg CallistoPS502.jpg CallistoPS501.jpg
Site partenaire callofduty
"The Callisto Protocol s'inscrit dans la conduite de la série "Dead Space" (EA). La trame scénaristique et son ambiance nous embarquent - dès l'introduction - et l'on aime les mécanismes de jeu qui mixent infiltration et combat frénétique. Un titre "PEGI 18" qui devrait rapidement se faire une solide réputation."
Geek4Life
TEST - The Callisto Protocol

Dans les pas de la trilogie "Dead Space" (EA), "The Callisto Protocol" est l'un des blockbusters de la fin d'année 2022. Un titre sombre et horrifique qui nous immerge en milieu hostile, à la 3e personne, dans un univers de science fiction riche en action. Cette proximité marquée n'est pas étonnante, sachant que ces jeux partagent le même créateur : Glen Schofield, qui maîtrise parfaitement le genre. Si l'ambiance horrifique fait mouche, le résultat est-il supérieur à l'expérience "Dead Space" (2008) ?

Disponible sur PC, PS4, PS5, Xbox One et Series, " The Callisto Protocol" est LE "survival horror" évènement de la fin d'année 2022. Un jeu sombre, mature (PEGI 18) et qui entend bien se faire un place de choix, à quelques semaines de la sortie du remake du mythique "Dead Space". Nous découvrons, dès les premières minutes de jeu, le pilote spatial, Jacob Lee, en l'an 2320. Lequel, après une course qui tourne mal, se retrouve incarcéré dans une prison de haute sécurité. Cela démarre fort, mais le cauchemar de Jacob ne fait que commencer... sachant qu'alors qu'il organise son évasion, les détenus mutent en créatures monstrueuses - des "Biophages"-, à la force démesurée. Commence alors un combat pour sa survie qui nous captive par son rythme et son dynamisme qui évoque bien des Hits du genre "survival horror" (Dead Space / Resident Evil). Plongé dans l'action, en vue à la troisième personne, nous évoluons en 3D dans les décors sombres et crasseux de la prison et prenons part à des affrontements "musclés", sanglants et violents qui confirment la norme "PEGI 18". Certaines phases d'infiltration sont particulièrement efficaces et brillent par une mise en scène léchée. Les joueurs ayant déjà pratiqué la série "Dead Space" (EA) verront forcément une proximité, pourtant, il ne s'agit pas de reproduire à l'identique le Hit de 2008. Avec, également, Glen Schofield aux manettes, "The Callisto Protocol" profite d'une base solide, mais aussi d'une originalité bienvenue. On aime, notamment, l'ambiance glauque qui règne sur "Fer Noir" et les jeux d'ombres et de lumières qui prennent aux tripes... Nerveux et captivant, "The Callisto Protocol" démontre rapidement que l'ami Jacob n'est pas un enfant de chœur.

Un jeu horrifique moderne, mais à l'ancienne

Le système de combat mélange "gunfight", mais aussi phases de corps à corps, le tout avec des combos et des achèvement spectaculaires. Mieux vaut vous prévenir : âmes sensibles, s'abstenir ! Testé à partir de la version PS5, la DualSens offre une expérience sensorielle et audio très aboutie avec vibrations et radio qui passent directement par la manette PS5. Toujours concernant la manette de la console de Sony, on apprécie également les choix des développeurs de nous faire esquiver ou parer les attaques avec le stick analogique gauche. Le tout est immersif et abouti. Sachant que le système de combat - spécifique à The Callisto Protocol - nous impose de nous adapter aux coups portés par les agresseurs (IA) avant d'obtenir enfin une "fenêtre de tir" pour asséner - à notre tour - des attaques. A l'usage, c'est plutôt bien pensé, mais au-delà des combats singuliers, cela peut vite être "délicat", face à plusieurs ennemis en même temps. A distance ou en combat rapproché, le soft donne du fil à retrodre...



Au fil de la progression, Jacob collecte diverses armes dont une qui nous a marqués (le G.R.P) qui lui confère des interactions télékinésiques. De quoi passer du statut de victime à bourreau... "The Callisto Protocol" est indéniablement un exutoire réussi. Nous avons spécialement aimé la mise en scène et les commandes, classiques, mais intuitives. Même si tout n'est pas si facile et qu'en cas d'erreur la partie se solde par la mort de notre héros. Vous devrez alors recommencer la scène au dernier Checkpoint, juste avant votre bourde Dans les faits, la difficulté est relativement marquée, surtout en début d'aventure (avant d'avoir des armes puissantes). Il faut donc évoluer prudemment et composer avec les monstres et l'environnement 3D. Heureusement que l'on dispose rapidement de la "matraque électrique" pour nous frayer un chemin dans ce labyrinthe (qui est - in fine - plutôt intuitif à explorer et surtout doté d'un ATH minimaliste !). Le gameplay profite également de “Quick Time Events” (QTE) et de phases d'infiltration qui renouvellent l'expérience. Les améliorations sont aussi importantes dans le gameplay où vous aurez à collecter des items (en composant avec les limitations de votre inventaire). De notre point de vue, le résultat est probant, même si la version PC est, au lancement, mal optimisée et souffre de nombreux bugs. Sur PS5, l'expérience est, dans l'ensemble, plus réussie; même si des patchs correctifs devraient encore améliorer les performances. Un divertissement à connaitre en cette fin d'année, qui conjugue un style "à l"ancienne" avec une réalisation moderne en 4K. Brillant pour un jeu aussi sombre...

Geek4Life
Graphismes : 15/20

L'univers glauque et violent est parfaitement retranscrit à l'écran. Les textures 4K, modélisations et effets d'ombres et de lumières font honneur à nos PC et consoles. Malgré tout, au lancement il y a encore quelques bugs et soucis d'optimisation.

Gameplay & prise en main : 14/20

Si le concept est efficace, on regrette le côté confus des affrontements avec plusieurs ennemis et un côté trop lisse de la progression, passé le stade de la découverte. Nous aurions aimé que le gameplay se renouvelle davantage. Outre ce constat, nous aurions aussi apprécié plus de Boss et des phases de réflexion un peu plus riches.

Musique et bruitages : 16/20

L'ambiance glaçante de "The Callisto Protocol" passe aussi par la bande-son qui est localisée en français. Si la qualité est au rendez-vous, il est regrettable de constater quelques soucis de synchronisation labiale. Reste que l'on adhère rapidement.

Durée de vie : 14/20

Avec une dizaine d'heures pour le terminer, "The Callisto Protocol" est un "survival horror" honorable face à la concurrence. Cependant, même si l'on souhaite connaître la conclusion de l'aventure, son gameplay aurait pu être un peu plus riche et diversifié. Ce qui peut, en l'état, diviser les joueurs.

Note pour ce test : 15/20

The Callisto Protocol s'inscrit dans la conduite de la série "Dead Space" (EA). La trame scénaristique et son ambiance nous embarquent - dès l'introduction - et l'on aime les mécanismes de jeu qui mixent infiltration et combat frénétique. Un titre "PEGI 18" qui devrait rapidement se faire une solide réputation. Surtout, une fois les patchs correctifs déployés pour maximiser l'optimisation. A réserver aux joueurs "matures" qui apprécient les univers futuristes et n'ont pas de rejet pour les jeux vidéo "glauques". Malgré des soucis d'optimisation au lancement, "The Callisto Protocol" a toute les cartes pour se faire un place sur la scnène vidéoludique des TPS matures.

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2023 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.