1621169882.jpg 1621169877.jpg 1621169870.jpg 1621169856.jpg 1621169837.jpg 1621169831.jpg 1621169795.jpg 1621169787.jpg 1621169781.jpg 1621169776.jpg 1621169770.jpg 1621169752.jpg 1621169747.jpg 1621169726.jpg 1621169720.jpg 1621169715.jpg
Site partenaire callofduty
"Mass Effect : Édition Légendaire est l'occasion de repartir aux quatre coins de la galaxie dans une formidable aventure spatiale en compagnie du Commandant Shepard ! Cette réédition modernisée de la trilogie culte d'EA et de BioWare offre des graphismes remis "au goût du jour" en 4K et Ultra HD, mais surtout permet de profiter de plus de 40 DLC. "
Geek4Life
Mass Effect :
Édition Légendaire

2021 marque le retour de la prestigieuse trilogie "Mass Effect" (de BioWare), à l'occasion d'un "remaster" (3 en 1), qui regroupe les 3 volets, ainsi que plus de 40 DLC ! Le tout optimisé en 4K et Ultra HD. Voyons ensemble, si les retrouvailles avec le Commandant Shepard méritent de débourser une soixantaine d'euros ?

En attendant "Mass Effect: Andromeda 2", qui serait le 5e opus de la saga, Electronic Arts et BioWare nous ont concocté un "remaster" de la célèbre trilogie "Mass Effect". L'occasion pour les plus jeunes de (re)découvrir cette excellente saga futuriste, et pour les nostalgiques, de retrouver les 3 jeux avec des graphismes remis au goût du jour (en 4K et Ultra HD). Mais l'intérêt est aussi de bénéficer d'office de tous les contenus additionnels ! Y compris les armes, armures et packs promotionnels. L'éditeur Electronic Arts annonce - à ce propos - viser une expérience "digne d’un film de plus de 100 heures" ! Testé à partir de la version PC avec une configuration Intel i5 9400F, 24 Go de DDR4 et une Nvidia GTX 1660 Super (6 Go), l’optimisation est honorable ! Idem concernant le rendu global qui rivalise - sans difficulté - avec les autres productions "AAA" de l'année 2021. Sur consoles, le bilan est tout aussi positif, avec deux options (privilégier la fluidité ou la qualité). En fonction, vous profitez d'une expérience de jeu à 30 ou 60 images/seconde. Si vous jouez sur PC, et disposez d'une configuration "musclée", notez qu'il est même possible d'atteindre les 120 images/seconde. Ce qui est assez logique vu l'âge de cette trilogie et la formidable puissance de calculs de nos cartes graphiques (GTX / RTX). Lors de notre test, nous avons commencé, logiquement, par le premier opus : "Mass Effect" (paru en 2008 sur Xbox 360), qui s'est montré particulièrement esthétique, malgré les 13 ans qui séparent les deux sorties ! En effet, avec le passage à la 4K (et même la Ultra HD), le rendu est très impressionnant. Le travail d'optimisation visuelle de Bioware a largement porté ses fruits.



De plus, au-delà des textures et des nouveaux traitements de l'image, les trois jeux sont identiques aux originaux, mais l'on apprécie l'intégration - directement dans l'aventure - des fameux DLC (il y en a plus d'une quarantaine !). Notez que vous avez le choix de débuter l'un des trois volets, dans l'ordre que vous souhaitez. Puis, direction la création de votre avatar (masculin, féminin ou personnalisé). A ce propos, les modélisations faciales des différents protagonistes étaient déjà impressionnantes à l'époque et restent parfaitement "acceptables" en 2021. Les expressions des personnages et nombreux dialogues (à choix multiples en français) contribuent au charme de la saga. Nous avons aussi aimé les textures des peaux et le soin apporté aux armures. L'exploration en 3D de la Citadelle est également très impressionnante. Néanmoins, les plus exigeants d'entre nous remarqueront tout de même, qu'en matière d'animation, "Mass Effect" est un peu "rigide"... Car rappelons qu'il s'agit d'un "remaster" et non d'un "remake", intégralement refait de A à Z. Outre l'esthétisme, la force de "Mass Effect : Édition Légendaire" est son gameplay toujours efficace. Car, en matière de "Third Person Shooter" (TPS), l'expérience a marqué son époque. Aujourd'hui, même s'il reste "redoutable", il faut reconnaitre que la prise en main (au clavier/souris ou à la manette) du premier opus se révèle un peu "old-school". En effet, les déplacements dans l'environnement 3D et le système de couverture manque de souplesse. Même chose sur le changement d'armes qui n'est pas très dynamique. On réalise rapidement que l'objectif de cette "relecture 2021" est d'offrir trois jeux modernisés, mais dans les faits, l'ossature du premier épisode reste perfectible. Surtout par contraste avec les deux autres (publiés en 2010 et 2012) ! Est-ce pour autant une déception ? La réponse est non ! Car le premier "Mass Effect" est une pépite du jeu vidéo et il vous permet d'avoir les bases pour parfaitement apprécier la série. L'importance des relations entre les PNJ et l'efficacité des phases de combat méritaient bien de le "dépoussiérer", notamment pour le faire découvrir à ceux n'ayant pas connu l'ère de la Xbox 360 et de la PS3.

Qu'est-ce que Mass Effect ?

Si vous ne connaissez pas encore "Mass Effect", retenez qu'il s'agit une série de jeux vidéo de "science-fiction" à succès (vendue en millions d'exemplaires !). Son scénario nous dévoile qu'en 2148 l'Humanité découvre une technologie extraterrestre qui permet désormais de partir à la conquête de l'espace. Une révolution qui ouvre bien des perspectives...mais qui sera également la source de nouveaux dangers ! Sous les traits du Commandant Shepard, vous découvrez - avec le premier opus - l'exploration de la Voie lactée. Mais ce formidable "voyage spatial" est surtout l'occasion pour notre héros de contrer les plans du "Spectre" (Saren Artenius). Personnage maléfique qui rêve de conquérir la galaxie avec son armée de "Geths", des machines animées par une Intelligence artificielle. Doté d'un gameplay alternant exploration, combats (TPS) et relations sociales avec les membres de votre équipe, cette épopée nous captive sans mal malgré le poids des ans. Sachant que l'original a été publié par EA en 2008 sur Xbox 360 et élu "meilleur jeu de rôle" de l'année ! Notez que les rebondissements ne manquent pas, avec notamment les "Moissonneurs" (aussi appelés Reapers), qui seront rapidement un bien plus grande menace pour l'humanité. Fort du succès de ce premier opus, EA et BioWare ont sorti en 2010 "Mass Effect 2" qui se déroule cette fois en 2185, dans un contexte pas forcément plus apaisé. Le commandant Shepard est, cette fois confronté à des enlèvements de colons. Son scénario est focalisé sur un rapprochement entre Shepard et Cerbérus (une puissante organisation), afin d'enquêter sur ces mystérieuses disparitions. A l'instar du premier volet, cette suite se révèle riche en action et en rebondissements, avec la mise en place d'une "mission suicide". Notre héros est épaulé par son équipe de choc et va devoir repousser ses limites dans un déluge d'action spectaculaire ! De notre point de vue, BioWare, monte en puissance avec cette seconde mouture et cela contribue à éviter la lassitude, surtout pour ceux ayant déjà fini le premier "Mass Effect" (2008). Quelques ajustements modernisent l'expérience (dont la gestion des munitions), tout comme les graphismes qui ont progressé. Forcément, avec ce "remaster" les 3 jeux ont tous pris un "coup de jeune", mais la base était déjà qualitative.



Enfin, c'est en 2012 que s'est achevée la trilogie, avec la sortie de "Mass Effect 3". Le dernier opus nous immerge, dès l’introduction, dans une ambiance apocalyptique où la Terre est envahie par les "Moissonneurs". À peine êtes-vous familiarisé avec les trois nouveaux systèmes de personnalisation du gameplay - jeu orienté action pure et dure, aspect RPG prédominant ou équilibre entre les deux - qu'il vous faut fuir la planète ! Il apparait dès lors que le jeu de BioWare a nettement progressé en terme de dynamisme. Les premières minutes alternent cinématiques hollywoodiennes, séances de "gunfights" futuristes (avec en prime des attaques au corps à corps) et les fameuses séquences de dialogues à choix multiples. Dans sa fuite, l'ami Shepard se rend sur Mars pour explorer un avant-poste qui abriterait un équipement militaire susceptible d'affaiblir les Moissonneurs... Cette première escapade est l'occasion de retrouver de vieilles connaissances (dont Ashley Williams et Liara T'Soni). Au-delà de l'intérêt scénaristique, ce chapitre donne l'occasion de se confronter à des hordes d'ennemis dans un vaste complexe qui regorge de couloirs. Notre héros et son escouade doivent y progresser à tâtons pour ne pas dépérir face à une intelligence artificielle désormais dégourdie ! Heureusement, la prise en main est toujours aussi efficace et simple d'accès. Au clavier comme à la manette, Shepard peut désormais se mettre à couvert et effectuer une roulade pour se déplacer d'une position à une autre. Le menu des armes et des pouvoirs est, lui aussi, parfaitement ergonomique et facilite l'aspect tactique des combats. Au-delà d’être un exutoire – on tire dans le tas à grands coups de fusils à pompe, fusil laser ou autre arme de précision - l'intérêt du gameplay réside dans la coopération des membres de l'équipe. Chacun ayant ses forces et ses faiblesses, il vous faut combler les carences de Shepard pour avoir une chance d'en sortir victorieux.

Bienvenue à la Citadelle...

Au terme de ce premier voyage, vous retrouvez la Citadelle, dernier lieu de la galaxie qui n'est pas encore tombé aux mains de l'ennemi. Une « simili ville » regorgeant de réfugiés, humanoïdes ou aliens. Le lieu est particulièrement riche en détails avec, notamment, les portraits affichés des disparus et de nombreuses interactions qui renforcent l'immersion. En vous rendant au Conseil, il vous faudra rallier les différents peuples, vous faire de nouveaux alliés et cultiver votre réseau pour engranger un maximum de ressources afin de préparer la contre-attaque. De nombreux facteurs (vos réponses aux dialogues interactifs, les alliés morts au combat et les tâches secondaires) auront un impact sur le dénouement de l'aventure. Naturellement, pour ne pas gâcher l'effet de surprise, nous ne vous en dévoilerons pas davantage, mais retenez que vous retrouvez une nouvelle fois le « Normandy » (le vaisseau spatiale de Shepard) et bon nombre de protagonistes croisés dans les précédents épisodes. En 2021, "Mass Effect : Édition Légendaire", le troisième volet, est forcément le plus moderne des 3 jeux et bénéficie d'une ambiance singulière avec Shepard qui cherche à monter une alliance galactique pour éradiquer les Moissonneurs et sauver la galaxie. Un épisode riche en émotions, qui pourra même diviser certains joueur lors du final (que nous vous laissons découvrir). Malgré tout, nul doute que cette trilogie reste - en 2021 - une référence pour tous les fans de jeux vidéo spatiaux. De plus, cette modernisation en fait un divertissement remarquable pour qui aime la "Science-Fiction" et les jeux de type "Space Opera". Notez qu'en 2017, EA et Bioware ont sorti un quatrième épisode de la franchise, baptisé "Mass Effect: Andromeda". Vu sa qualité technique (modernisée), ce dernier n'a pas été intégré à ce programme de "lifting". Ce qui se comprend parfaitement. Reste qu'il y a déjà de quoi s'occuper plus d'une centaine d'heures. Bref, un come-back réussi avec ce Mass Effect Legendary Edition.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

EA et Bioware nous livrent un "remaster" de bonne qualité ! Si cette "mise à jour" est uniquement cosmétique, le travail opéré parvient à moderniser les graphismes en 4K et Ultra HD. Au point que "Mass Effect : Édition Légendaire" rivalise - sans difficulté - avec les productions actuelles sur PC, PS5 et Xbox Series X|S. Une trilogie mémorable qui ravira les fans de "Third Person Shooter" (TPS) et de "Space Opera", avec ses somptueux décors et paysages envoutants. Ainsi, qu'une mise en scène "hollywoodienne".

Gameplay & prise en main : 17/20

Quel plaisir de retrouver la trilogie "modernisée" ! Cette série culte de BioWare bénéficie d'une prise en main intuitive et d'un savant cocktail d'action, d'exploration et de dialogues à choix multiples. Certes, le 3e opus est forcément plus "moderne" et dynamique que le premier volet paru en 2008, mais dans l'ensemble, le plaisir d'évoluer dans cet univers futuriste n'a pas pris une ride ! Une expérience qui plaira autant aux néophytes (n'ayant pas connu l'époque de la Xbox 360) qu'aux nostalgiques, qui eux, apprécieront de retrouver "Shepard" et ses amis avec des graphismes modernisés.

Musique et bruitages : 19/20

Au-delà du rendu visuel, déjà impressionnant à l'époque, un soin tout particulier a été apporté à la bande-son. La trilogie est intégralement localisée en VF et l'on apprécie autant les musiques (épiques), les bruitages que les nombreux dialogues. Le tout reste en 2021 d'excellente facture.

Durée de vie : 18/20

Avec plus d'une centaine d'heures de jeu, "Mass Effect : Édition Légendaire" est une valeur sûre pour tous les fans de TPS et de jeux spéciaux. Les 40 DLC et trois épisodes (que l'on peut faire dans l'ordre de son choix) assurent une immersion mémorable et un déluge de combats spectaculaires. Commercialisée entre 60 € (PC) et 70 € (sur consoles), cette réédition nous en donne pour notre argent. Une fois embarqué dans cette folle épopée, on ne regrette pas son achat !

Note : 18/20

"Mass Effect : Édition Légendaire" est l'occasion de repartir aux quatre coins de la galaxie dans une formidable aventure spatiale en compagnie du Commandant Shepard ! Cette réédition modernisée de la trilogie culte d'EA et de BioWare offre des graphismes remis "au goût du jour" (en 4K et Ultra HD), mais surtout permet de profiter de plus de 40 DLC. L'expérience reste mémorable en 2021 et devrait plaire autant aux nostalgiques, qu'aux néophytes qui n'avaient pas connu ses débuts sur Xbox 360 en 2008. Un "classique" à ne pas manquer si vous aimez les jeux de type "Space Opera".

L'avis des lecteurs :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
BlackHoundsTM Logo www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr www.guglielmu.eu whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2021 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.