1668791889.jpg 1668791885.jpg 1668791878.jpg 1668791874.jpg 1668791869.jpg 1668791864.jpg 1668791859.jpg 1668791855.jpg 1668791844.jpg 1668791826.jpg
Site partenaire callofduty
"Mount and Blade II : Bannerlord est enfin officiellement disponible sur PC, PS4 et Xbox One. L'occasion de s'immerger dans cet univers médiéval ou huit factions se disputent les terres lors de combats 3D impressionnants. Orienté "bac à sable", il offre une expérience jubilatoire"
Geek4Life
TEST - Mount and Blade II:
Bannerlord

Très appréciée depuis ses débuts en 2008, la saga « Mount and Blade » s’est forgée une communauté solide. Après deux ans de « Early Access » sur Steam, ce condensé d’action médiéval débarque officiellement sur PC, PS4 et Xbox ONE. Le résultat est-il à la hauteur de nos attentes ?

Appréciée pour son côté « bac à sable » qui permet une grande liberté, la saga « Mount and Blade » conjugue mécanismes de RPG et action épique, dans un univers médiéval fictif (baptisé : Calradia). Disponible fin 2022 sur PC et consoles (PS4 / Xbox ONE), « Mount and Blade II : Bannerlord » reprend les ingrédients qui ont fait le succès de ses prédécesseurs, dès 2008. Il faut souligner que TaleWorlds nous a concocté un titre atypique et particulièrement efficace. A savoir un gameplay accessible où chacun est libre d’évoluer à sa guise dans un vaste monde, sous les traits d'un avatar conçu via un éditeur qui permet, notamment, de déterminer son background ! Une fois ce héros de pixels au goût du joueur, ce dernier se retrouve immergé en 3D sur le champ de bataille. Où, après une phase de tutoriel, il lui revient d'affronter pas moins de huit factions réparties au quatre coins de la carte. A ce propos, il importe de savoir que cette carte est centrale, car elle permet de suivre les emplacements des points d’intérêts : villages, villes, châteaux… Outre les phases de combats en 3D, dont celles où votre personnage peut effectuer des charges de cavalerie ou attaquer à distance grâce à son arc, il est également possible de se rendre en ville pour commercer. Rappelons que "Mount and Blade II : Bannerlord" intègre des éléments de RPG… Les cités sont l’occasion d’effectuer diverses activités, dont le fait de recruter des hommes ou croiser des personnages importants. Facile d’accès et grisant par la liberté d’action qu’il procure, "Mount and Blade II : Bannerlord" s’appuie sur les bonnes bases de ses prédécesseurs.

Combats épiques et liberté d’action

On retrouve l’importance d’engranger de l’argent, via les quêtes ou les tournois. Notamment, pour s'offrir les services de soldats. L’équipement est naturellement un des points importants du jeu. Noter que le nombre d'armes a été revu à la hausse dans cet épisode. Techniquement, l’on retrouve une immersion plaisante sur les différents champs de bataille, mais le tout reste assez fade pour une sortie fin 2022. Sans être laid, « Mount and Blade II: Bannerlord » est, visuellement, relativement sommaire. Malgré de nouvelles animations, textures et effets de lumières, nous aurions aimé, après 2 ans d’Early Access sur Steam, que la version finale soit « mise à jour » graphiquement, surtout sur PC. Car, pour rappel, les versions consoles sont uniquement limitées aux PS4 et Xbox ONE. Ce qui signifie que « Mount and Blade II: Bannerlord » ne vise pas la prouesse technique… Mais alors que penser du gameplay ? Justement, c’est sur cet aspect que les équipes de TaleWorlds font fort. Outre le sentiment de liberté et les nombreuses quêtes proposées, les phases de combat – à pied ou à cheval – sont spécialement efficaces ! On aime profiter des subtilités, avec les zones de frappe ou la gestion du bouclier.



L’immersion monte en puissance ! En plus de batailler avec les paysans (fraîchement recrutés à la taverne du coin), il arrive de prendre part à des phases de siège qui n’ont rien à envier à la série « Total War » (Sega). Notamment avec les indispensables béliers, balistes et catapultes ! Le tout est soigné et contribue à faire de cet épisode un jeu - bac à sable – très addictif - une fois les mécanismes de jeu maîtrisés. Jouable en solo ou en multijoueur, l'expérience " Mount and Blade II : Bannerlord " est globalement positive. On apprécie les changements opérés sur l’intelligence artificielle plus développée que par le passé, mais le tout reste perfectible à l’usage. Il ne sera pas rare de pester contre le comportement de certains soldats gérés par l’IA. Mais il y a du mieux ! A l’usage, les inconditionnels de la saga sont surtout en ligne pour affronter d’autres joueurs via les différents modes proposés ( Captain, Siège et Skirmish).


Un petit côté TOTAL WAR…

A l’instar du célèbre jeu de Sega « Total War », " Mount and Blade II: Bannerlord" s’articule autour de plusieurs phases, mais surtout sur le fait de constituer une dynastie. Le côté RPG est donc plus développé que sur les précédents volets, avec de nouveaux outils de dialogue et plus d’interactions entre l'avatar, les autres joueurs et les PNJ (personnages non joueurs).Sur le champ de bataille, là aussi, la stratégie est au centre du gameplay et rappelle l’illustre série stratégique de Sega. On aime en particulier les phases de siège avec les machines de guerre et l’ambiance rapidement « épique »… Les joueurs ayant déjà pratiqué « Mount and Blade » apprécieront les changements opérés et les nombreuses améliorations. La carte de Calradia est nettement plus vaste, l’IA est améliorée, les armes sont plus nombreuses et l’on apprécie de pouvoir évoluer en solo comme en multijoueur. Porté par une bande-son agréable, « Mount and Blade II: Bannerlord » est un titre à connaître si vous aimez les jeux vidéo moyenâgeux. En revanche, pour l’heure, il n’est disponible que dans la langue de Shakespeare.

Geek4Life
Graphismes : 15/20

Techniquement, "Mount and Blade II : Bannerlord" est relativement gourmand sur PC, mais le résultat n'est pas spécialement impressionnant pour une sortie fin 2022. Sans être décevant, on sent que la technique progresse avec de nouvelles textures, animations et effets, mais le rendu n'est pas comparable à un blockbuster. Les fans de la série seront tout de même enchantés de prendre part à des batailles à pied ou à cheval et même à des sièges de forteresses...

Gameplay & prise en main : 16/20

L'approche "bac à sable" reste l'argument de poids de la saga. On aime le fait de développer une dynastie, participer à des quêtes, commercer... mais surtout livrer de nombreuses batailles en 3D. La recette est agréable, même si l'intelligence artificielle n'est pas encore irréprochable. Espérons que les patchs correctifs améliorent ce point.

Musique et bruitages : 17/20

Musiques, bruitages et voix (VO) nous immergent dans l'univers de Calradia. On apprécie la bande-son qui colle efficacement à l'ambiance déjà cultivée dans les précédents opus.

Durée de vie : 17/20

Il y a de quoi s'occuper. Entre l'exploration, les échanges avec les PNJ, le commerce, la constitution d'une armée et les batailles épiques en 3D, " Mount and Blade II: Bannerlord " peut facilement vous occuper des centaines d'heures !

Note pour ce test : 16/20

"Mount and Blade II : Bannerlord" est enfin officiellement disponible sur PC, PS4 et Xbox One. L'occasion de s'immerger dans cet univers médiéval ou huit factions se disputent les terres lors de combats 3D impressionnants. En solo comme en multijoueur, “Mount and Blade II: Bannerlord" est un titre singulier. Orienté "bac à sable", il offre une expérience jubilatoire pour qui aime le Moyen-Âge et plus encore la liberté de choisir comment vous souhaitez prendre part à cette aventure. Malgré son gameplay de grande qualité, l'IA reste perfectible et ses graphismes ne sont pas comparables à ceux des Blockbusters "AAA". Une expérience à découvrir si vous ne connaissez pas déjà la série sortie en 2008 sur PC (Steam).

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.