MedievalDynastypc00006.jpg MedievalDynastypc00005.jpg MedievalDynastypc00004.jpg MedievalDynastypc00003.jpg MedievalDynastypc00002.jpg MedievalDynastypc00001.jpg
Site partenaire callofduty
"Medieval Dynasty n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si vous cherchez un jeu bien rythmé, bourré d’action et de quêtes épiques, alors mieux vaut passer votre chemin. En revanche, si vous aimez les jeux lents, voire contemplatifs, où l'on vit le quotidien d’un pauvre hère à l’époque médiévale, alors oui, le jeu est fait pour vous."
Geek4Life
TEST - Medieval Dynasty

Avec Medieval Dynasty, le studio polonais Render Cube nous propose d’établir notre village et de fonder notre dynastie dans l’Europe de l’Est médiévale. Pas le temps de chômer pour construire notre rêve ! Au programme, beaucoup d’exploration et de récoltes, de la survie, des quêtes et, bien sûr, le développement étape par étape de notre village.

Medieval Dynasty est un RPG orienté survie et construction, dans lequel vous incarnez Racimir, un jeune homme de 18 ans, contraint de fuir son village à cause de la guerre. Toute sa famille ayant péri durant une attaque, notre héros décide de rejoindre un vieil oncle qui, paraît-il, a fait fortune dans une bourgade au loin. Mais, arrivé sur place, une triste nouvelle attend notre héros. Si le fameux oncle est mort il y a quelques mois, avec lui est morte aussi notre chance d’avoir un nouveau pied à terre. Heureusement, tout n’est pas perdu ! Le bourgmestre local, Uniegost, nous a "à la bonne" - lui et notre oncle étaient amis depuis des années - et il nous autorise à construire notre maison où bon nous semble pour prendre un nouveau départ. À partir de là, libre à vous de vivre votre vie selon vos envies. Au choix, vous pouvez construire très tôt votre maison et commencer à poser les bases de votre futur village, tout en parlant régulièrement à Uniegost pour faire avancer la quête principale, ou prendre le temps d’explorer la carte, qui est d’ailleurs bien vaste, pour trouver le lieu le plus avantageux. Le fait est qu'il est toujours préférable de s’établir près d’un point d’eau, d’une route et de plusieurs terrains de chasse. En l'occurrence, vous pourrez chasser une grande variété de gibiers (lapin, renard, canard, loup, sanglier, cerf, ours, etc.) et vous aurez intérêt à vous y mettre au plus tôt car Racimir mange comme 10 ! En fait, avant de pouvoir établir votre village et recruter des villageois pour vous aider, vous allez devoir récolter tout ce qui vous tombe sous la main, encore et encore. Les premières heures sont laborieuses, surtout que le jeu nous donne seulement les principales indications, sans vraiment nous prendre par la main pour tout nous expliquer. Ce qui risque d'en agacer certains. Lesquels risquent de se sentir perdus face à autant de liberté et si peu de conseils pour bien avancer. Tandis que d’autres joueurs, au contraire, apprécieront d’être ainsi livrés à eux-mêmes. Pour en revenir à l’aspect survie, vous aurez plusieurs jauges à gérer pour rester en forme : endurance, santé, faim, soif, température et empoisonnement. La faim et la soif sont les deux composantes à surveiller de près. La soif est simple à satisfaire, puisqu’il suffit de boire l’eau d’une rivière pour se désaltérer. En revanche, pour la faim, là, c’est une toute autre histoire. Car pour chasser il vous faut des épieux, ou un arc et des flèches, et les fabriquer demande des ressources. Beaucoup de ressources, car les épieux se cassent très vite et il faut énormément chasser pour être rassasié. Il faut savoir qu'un lapin rapporte 5 points de faim sur 100. Tout ça sert à valoriser les plats que vous débloquerez plus tard et qui rempliront bien mieux votre pauvre estomac. Vous devrez également récolter beaucoup de pierres, de bois et de paille pour construire vos habitations et ainsi accueillir vos premiers villageois. Un petit conseil au passage, si vous cherchez des pierres, ou des roseaux pour faire de la paille, explorer bien les berges proches du premier village vous y trouverez votre bonheur...

Mon royaume pour un caillou !

La pierre est la ressource la plus difficile à trouver au début et il en faut beaucoup. Car avant d’accueillir de nouvelles âmes dans votre village, vous devez vous assurer que les nouveaux venus trouvent tout ce qu’il faut sur place, sans quoi ils repartiront dare-dare. Donc, avant même de penser à inviter des nouveaux villageois à s’installer, vous devrez déjà construire des logements, un puits, une réserve pour stocker la nourriture et une autre pour entreposer les outils nécessaires. Encore une fois, les premières heures de jeu peuvent sembler très laborieuses aux joueurs les moins patients, car il faut récolter énormément de ressources pour pouvoir ensuite progresser. Mais le jeu sait aussi nous récompenser pour garder notre intérêt. En effet, toutes les actions réalisées (récolte, chasse, construction, etc.) font gagner des points d’expérience dans un des arbres de talent de Racimir. Ainsi, peuvent se gagner de nouvelles compétences pour vous faciliter la vie, mais aussi débloquer des bâtiments pour le village. Notez également que "Medieval Dynasty" permet de régler de nombreux paramètres pour adapter l’expérience de jeu à vos préférences. Par exemple, vous pouvez supprimer la faim et la soif, ou la gestion du poids des objets. A l'expérience, c’est avec les réglages de base que le jeu est le plus plaisant, car même s’il demande beaucoup de temps avant de vraiment profiter de son village, le sentiment d’accomplissement - quand on y arrive - n’en est que plus intense. Une fois que vous êtes bien installé, vous pouvez laisser vos villageois s’occuper des champs (carottes, betteraves, choux, oignons, lin, avoine, blé, etc.), de la chasse, de l’élevage (poules, cochons, oies, moutons, chevaux, vaches, etc.), de la fabrication d’objets avec la forge, ou encore préparer du cuir pour la confection de vêtements. Les possibilités sont nombreuses et le sentiment de liberté est très grisant et immersif. Certes, les modèles 3D des personnages ne sont pas à tomber par terre, mais les jeux de lumière, le cycle jour/nuit et le passage des saisons sont très bien rendus, et il n’est pas rare de s’arrêter quelques instants dans un petit coin tranquille pour contempler le paysage. La musique aussi nous accompagne efficacement tout au long de l’aventure sans jamais se montrer lassante. Bien sûr, qui dit dynastie dit descendance, et vous devrez trouver une femme. Pour ça, le jeu reste plutôt basique. Il vous suffit de rencontrer une femme qui a, à peu près, le même âge que vous, lui parler régulièrement, et lui faire des cadeaux, et hop, vous voilà mariés ! Une fois votre dulcinée installée avec vous, vous pourrez choisir d’avoir un héritier, que vous pourrez incarner lorsqu’il aura atteint ses 18 ans. Vous pourrez aussi entrainer votre enfant afin de disposer d'un personnage doté de quelques compétences au moment où vous déciderez d’en prendre le contrôle. De même, les villageois peuvent fonder des familles et l'on voit ainsi votre village se peupler au fur et à mesure de petits bambins galopant. Maintenant, il faut savoir que plus vous prospérez, plus vous construisez de bâtiments, plus vous devez payer une taxe élevée en début d’année. Il est donc important de bien contrôler son essor pour ne pas se retrouver sur la paille.

Savoir prendre son temps

Nous l'évoquions un peu plus haut, Medieval Dynasty propose aussi un système de quêtes. Vous trouverez des quêtes principales, liées à l’histoire de Racimir, qui commencent par votre rencontre avec Uniegost et qui dévoileront petit à petit le passé de votre oncle. Elles sont assez prenantes et vous feront beaucoup voyager. Les quêtes secondaires sont, quant à elles, plus classiques, et pas toujours palpitantes. Elles reposent essentiellement sur des objectifs « Fedex », c’est-à-dire aller chercher quelque chose à un endroit précis, ou bien apporter un objet à un habitant d’un village voisin. Les dialogues sont aussi très basiques et n’aident pas vraiment à nous impliquer dans ces quêtes trop redondantes. Pourtant, elles se révèlent essentielles à votre progression étant donné qu’elles augmentent votre réputation qui, elle, conditionne les possibilités d’interaction. Donc, pour vous marier et fonder votre famille, il vous faudra d’abord obtenir le niveau de réputation adéquate. Enfin, il existe un dernier type de quêtes, les quêtes de chapitre, qui sont liées au développement de votre village. Elles jalonnent les différentes étapes indispensables pour voir s’épanouir votre hameau en imposant de construire différents bâtiments. Ainsi, en terminant ces quêtes, vous débloquerez de nouvelles constructions qui vous permettront d’avancer encore plus loin dans l’essor de votre petit coin de paradis. Côté technique, le jeu tourne bien, et même si nous avons rencontré une poignée de bugs mineurs, l’expérience s’est révélée au final très satisfaisante. Si "Medieval Dynasty" offre beaucoup de liberté et de possibilités, et une base technique assez solide, son gameplay demande de la patience pour bien comprendre toutes les mécaniques, car le jeu n’explique pas tout et se montre parfois peu ergonomique. Il faut donc prendre son temps pour bien le dompter et aussi avoir la patience requise pour bien progresser, étape par étape. Le titre de Render Cube peut donc vous convenir si vous n’avez pas peur des jeux au rythme lent, qui explorent de nombreuses pistes de gameplay, et cela quitte à perdre les joueurs en route.

Jean-Marc PICHOT
Graphismes : 14/20

"Medieval Dynasty" offre vraiment une belle ambiance. Même si les modèles 3D ne sont pas époustouflants et les animations plutôt basiques, les jeux de lumière, les changements de saison et la diversité de la faune font plaisir à voir. L’ensemble donne envie d’explorer cette vaste carte pour en découvrir les moindres recoins.

Gameplay & prise en main : 15/20

De nombreuses activités vous attendent dans "Medieval Dynasty". Chasse, confection, cuisine, élevage, agriculture, construction, gestion… vous aurez largement de quoi faire. En revanche, préparez-vous à investir beaucoup de temps dans le jeu avant de maîtriser le gameplay, qui reste parfois trop obscur.

Musique et bruitages : 17/20

Si vous avez de la patience et adhérez au concept vous pourrez jouer à "Medieval Dynasty" durant des centaines d’heures, à explorer la carte et construire votre village étape par étape. Cependant, l’aspect répétitif et laborieux du titre de Render Cube risque d’en décourager plus d’un.

Durée de vie : 17/20

Simple et efficace, la bande-son du titre de Render Cube nous accompagne agréablement durant nos longues heures de jeu, sans jamais devenir lassante. La musique reste discrète, mais colle très bien au thème, et les différents bruitages sont réussis. Dommage qu'il n’y ait qu’un silence gênant pour égayer les dialogues des protagonistes.

Note pour ce test : 17/20

""Medieval Dynasty n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si vous cherchez un jeu bien rythmé, bourré d’action et de quêtes épiques, alors mieux vaut passer votre chemin. En revanche, si vous aimez les jeux lents, voire contemplatifs, où l'on vit le quotidien d’un pauvre hère à l’époque médiévale, alors oui, le jeu est fait pour vous. Vous pourrez progresser petit à petit pour développer votre personnage et créer votre propre village, avec un vrai sentiment de satisfaction, justement lié aux nombreuses heures passées pour en arriver là. La patience sera donc de rigueur, car si le jeu propose de nombreuses activités, il ne prend pas vraiment le temps de les expliquer et manque parfois d’ergonomie. Mais une fois le jeu apprivoisé, quel plaisir d’explorer tout ce qu’il a à offrir ! Notez d’ailleurs que les développeurs travaillent actuellement sur l’ajout d’un mode multijoueur pour partager l’aventure entre amis.

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.