1664700426.jpg 1664700419.jpg 1664700405.jpg 1664700397.jpg 1664700386.jpg
Site partenaire callofduty
"Un condensé de contenu titanesque : plus de 19 000 joueurs, 700 équipes et 100 stades. Les possesseurs de FIFA 22 constateront l’arrivée de nouveaux mouvements inédits et de nouvelles frappes. Le gameplay est plus lent et affiné. Par ailleurs, on apprécie les équipes de football féminines. Dans l’ensemble, FIFA 23 reste une valeur sûre !"
Geek4Life
TEST - FIFA 23

Clap de fin ! Electronic Arts abandonne sa mythique série de jeu vidéo de football. En effet, avec la sortie de « FIFA 23 », le géant américain clôture trois décennies de matchs endiablés… Mais rassurez-vous, EA n’abandonne pas le foot… mais le nom de son jeu. De fait, il met fin au partenariat le liant à la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA) . Et, à partir de 2023, vous pourrez compter sur une nouvelle licence : « EA Sports FC ». OK, c’est bon à savoir, vous voilà à jour. Alors que vaut ce dernier FIFA? Bon ou mauvais jeu de foot ?

Disponible sur PC et consoles depuis le 30 septembre 2022, FIFA 23 est donc l’ultime jeu vidéo « FIFA » d’Electronic Arts. A cette occasion, les équipes d’EA Sports nous ont concocté un condensé de simulation footballistique plutôt alléchant et qui a le bon goût d’être « cross-platform ». Ce qui est parfait pour jouer avec des amis qui ne sont pas sur la même console que vous ! Sur le plan visuel, le moteur « Hypermotion 2 » a été optimisé depuis l’an dernier et nous offre un rendu encore plus immersif et réaliste. De nouvelles animations viennent améliorer l’expérience et donner encore plus l’impression d’assister à une vraie retransmission de match télévisé.




Surtout que, ces dernières années, les commentaires VF n’étaient pas très appréciés par la communauté française. Or, EA a écouté les fans et fait appel à deux nouveaux commentateurs. A savoir, Benjamin Da Silva et Omar Da Fonseca (des voix connues issues de BeIN Sport). Le dynamisme sonore est donc cette année nettement plus agréable et contribue à renforcer notre plaisir. L’ajout de musiques « actuelles » (sous licences) fait aussi que la bande-son de FIFA 23 devrait être nettement plus appréciée. Côté prise en main, pas de révolution fondamentale, mais la franchise progresse encore par petites touches, comme en témoigne l’ajout de frappes puissantes. Avec une mise en scène immersive grâce à un zoom sur notre footballeur.



La physique, déjà bonne dans FIFA 22, est cette année encore affinée pour un résultat encore plus réaliste et un meilleur contrôle. Les nouvelles animations ont un impact bien réel sur le rendu et la richesse du gameplay ! Tacles, dribbles, passes… les contrôles répondent au doigt et à l’œil. Un nouveau système de timing est aussi de la partie pour effectuer un tir cadré. Les connaisseurs apprécieront de voir que FIFA 23 conjugue nouveautés et retours de certains mécanismes issus des précédents volets de la franchise. Les accélérations ont aussi été revues, pour un résultat supérieur à FIFA 22. En revanche, la vitesse de jeu est un peu plus lente pour permettre une meilleure gestion de l’action et des actions construites. Les gardiens ne sont pas irréprochables, mais cela reste honorable et l’intelligence artificielle nous donne heureusement du fil à retordre lors des parties solo… bien qu’il nous arrive encore de pester contre certaines réactions des joueurs dirigés par l’ordinateur. Les patchs ne devraient pas tarder…



Plus de 19 000 joueurs, 700 équipes et 100 stades

Ce n’est une surprise pour personne, FIFA est une institution dans l’univers du jeu vidéo. Il s’agit d’une « machine de guerre » qui génère des millions d’euros à chaque nouveau millésime. Ce carton plein à chaque noël est justifié… Et cela devrait se constater encore cette année avec le contenu spectaculaire qu’offre FIFA 23. Qu’on en juge : nous disposons de plus de 19 000 joueurs modélisés en 3D, plus de 700 équipes sous licences et plus de 100 stades reconnaissables au premier coup d’œil. Pour les puristes – disposant déjà de FIFA 21 et FIFA 22 -, ces chiffres auront forcément moins d’impact que les modes proposés et les nouveautés hautement « marquantes ». De fait, retenez qu’avec FIFA 23 les équipes en charge du projet ont mis les bouchés doubles sur le mode Carrière qui clôture la saga en beauté ! Avec, cette fois, la possibilité d’incarner un coach ou un joueur. Naturellement, outre de « vraies stars », vous pourrez aussi créer votre avatar. A ce propos, il apparaît que FIFA 23 s’est grandement inspiré de Football Manager. Il en ressort que nous gagnons en profondeur (entraînement, formation, transferts…). Les néophytes auront besoin d’un léger temps d’adaptation pour pleinement apprécier cette richesse du gameplay, mais le résultat est concluant et plaisant. Sans surprise, EA Sports nous revient avec un contenu très copieux qui propose de nous occuper des heures en solo comme en multijoueur ! Outre le fait d’aller défier vos amis (en ligne ou en local), vous pourrez en solo vous confronter notamment à l’UEFA Champions League et à l’UEFA Europa League.



Girls Power !

Il est important de souligner que FIFA 23 évolue dans le bon sens et n’oublie pas de faire, aussi, la part belle au football féminin (qui s’est considérablement développé au point d’être maintenant très suivi à la télévision). Plusieurs équipes nationales féminines sont donc de la partie avec cette mise à jour. EA Sports a même enfoncé le clou en ajoutant à FIFA 23 la « Barclays Women’s Super League ». Ainsi que le championnat de la « Division 1 Arkema » (aussi dédié aux femmes). Une excellente initiative qui complète parfaitement les bases de FIFA 22. A ce sujet, il faut souligner que les ambassadeurs de FIFA 23 sont l’illustre Kylian Mbappé et l’Australienne Sam Kerr.

Manette en main, FIFA 23 ne manque pas de contenu vu le choix de joueurs, d’équipes et de compétitions. Il est donc difficile de se plaindre… Toutefois, la « claque visuelle » de l’an dernier s’émousse légèrement sur PS5 et Xbox Series, et ce, malgré l’optimisation du moteur « hypermotion 2 ». Nous aurions aimé que visuellement le saut qualitatif soit – cette année encore – plus tranché, comparé à FIFA 22. Ce sera tout de même le cas pour ceux qui s’offrent FIFA 23 sur PC, car le jeu sur Steam sera le premier sur ordinateur à bénéficier de graphismes « Next Gen ». Au-delà de sa qualité audio-visuelle, FIFA 23 est, en dépit de ses qualités, un peu radin sur les modes « inédits ». Car si nous avons plaisir à retrouver le mode « VOLTA » (qui ravira les amateurs de foot de rues), le très prisé mode « FIFA Ultimate Team » (FUT) et les « Ligues »… il est clair que les développeurs se sont surtout concentrés sur l’amélioration du « mode Carrière » (qui est effectivement l’argument premier !).



De fait, les autres modes de jeu sont, eux, assez proches de ce que nous avions avec FIFA 22. Sans être rédhibitoire, cela amoindri sensiblement l’intérêt de s’offrir ce nouveau millésime. Surtout si vous possédez déjà l’opus précédent ou que vous ne vous considérez pas comme un « fan absolu » de la franchise FIFA. A l’inverse, pour ceux qui n’ont pas plus récent que FIFA 18, FIFA 19 et même FIFA 20, s’offrir l’opus 2023 est l’occasion de constater la belle évolution de la série au fil des dernières années. Notez qu’à l’heure du lancement, l’équilibrage n’est pas encore optimal, mais nul doute que FIFA 23 va monter en puissance avec les mises à jour. Enfin, concernant les micro-transactions (contestées par certains joueurs), FIFA 23 nous invite toujours à mettre la main au portefeuille avec son mode « FIFA Ultimate Team » (FUT) qui repose sur des achats (en option) de packs de contenus. Reste que rien ne vous empêche de vous contenter du jeu de base. Dans tous les cas, nous vous invitons à visionner les vidéos.

Geek4Life
Graphismes : 17/20

FIFA 23 monte encore en puissance avec l’arrivée de nouveaux mouvements et une optimisation de la physique. Le moteur hypermotion 2 offre un rendu visuel agréable et ultra-détaillé ! Notez que les joueurs PC vont enfin en profiter. Certes, l’écart entre FIFA 22 et 23 est léger. En revanche, si vous avez quelques années de retard, le changement de moteur est assez impressionnant !

Gameplay & prise en main : 16/20

A l’heure du lancement de petits ajustements d’équilibrage sont nécessaires et l’on peut encore faire quelques reproches à l’intelligence artificielle. Néanmoins, FIFA 23 offre une action plus lente et enrichie de nouveaux tirs et mouvements qui en font un bon jeu de foot ! Reste que le gameplay peut diviser les fans, mais il y a de quoi s’amuser en solo, comme en multijoueur.

Musique et bruitages : 17/20

Bonne nouvelle pour tous les fans français de FIFA ! EA Sports a enfin changé les commentateurs… L’arrivée de Benjamin Da Silva et d’Omar Da Fonseca change radicalement l’ambiance. Côté musiques, nous découvrons une play-list de musiques sous licences qui sont bien phase avec le jeu. Le résultat fait mouche !

Durée de vie : 16/20

Comment rechigner avec plus de 19 000 joueurs, 700 équipes et 100 stades ? Surtout que le mode Carrière a été hautement travaillé cette année. Néanmoins, pour les autres modes, les évolutions sont légères pour qui possède déjà FIFA 22. De fait, les plus exigeants d’entre nous pourront regretter de ne pas avoir davantage de modes inédits. Néanmoins, avec VOLTA, FUT et les autres championnats (dont ceux féminins), les fans de foot ont de quoi se faire plaisir…

Note pour ce test : 16/20

FIFA 23 est le dernier jeu d’Electronic Arts en partenariat avec la Fédération Internationale de Football Amateur (FIFA). Pour conclure les 30 ans qui ont accompagné des générations de gamers, nous découvrons avec FIFA 23 un condensé de contenu titanesque : plus de 19 000 joueurs, 700 équipes et 100 stades. Les indispensables « UEFA Champions League » et « UEFA Europa League » sont naturellement de la partie et assurent le spectacle. Les possesseurs de FIFA 22 constateront l’arrivée de nouveaux mouvements inédits et de nouvelles frappes. Le gameplay est plus lent et affiné. Par ailleurs, on apprécie l’accent mis sur les équipes de football féminines. Dans l’ensemble, FIFA 23 reste une valeur sûre ! Seul bémol : pour ceux qui ont déjà FIFA 22, les principaux changements sont focalisés sur le mode Carrière, gros morceau de ce millésime. Ce n’est pas un problème, mais nous aurions apprécié de découvrir des modes « inédits ». Notez enfin qu’à l’heure du lancement le gameplay n’est pas encore parfaitement équilibré et que l’IA présente quelques légers défauts. Nul doute que cela sera vite corrigé par des mises à jour.

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.