TriangleSc00010.jpg TriangleSc0007.jpg TriangleSc0006.jpg TriangleSc0005.jpg TriangleSc0004.jpg TriangleSc0003.jpg TriangleSc0002.jpg TriangleSc0001.jpg
Site partenaire callofduty
"Triangle Strategy mélange habilement narration, combats et choix cornéliens pour nous faire vivre une aventure captivante (...) Triangle Strategy profite d’une solide durée de vie et d’une bonne rejouabilité. Si vous aimez les jeux type Fire Emblem ou Tactics Ogre, vous pouvez y aller les yeux fermés. "
Geek4Life
TEST - Triangle Strategy

Après "Octopath Traveler", "Bravely Default" et "Various Daylife" Square Enix revient sur le devant de la scène avec "Triangle Strategy", un RPG tactique en 2D HD faisant la part belle à la narration. Le jeu vous propose de plonger au cœur du tumulte qui ébranle trois grandes nations et de vous frotter à des choix moraux difficiles.

"Triangle Strategy" se déroule sur le continent de Norzélia, 30 ans après la Grande Guerre du sel et du fer durant laquelle trois royaumes se sont affrontés : Glenbrook, Aesfrost et Hyzante. Le temps a passé mais des tensions subsistent entre les trois puissances. Heureusement quelques lueurs d’espoir présagent d’une accalmie. Tout d’abord, un projet de mine coopératif a vu le jour et chaque royaume a mis de côté ses rancœurs pour y participer. Ensuite, notre héros, Serenor Wolffort, prince héritier d’une maison au service du royaume de Glenbrook, s’apprête à épouser Frédérica Aesfrost, fille illégitime de l’ancien archiduc du Grand-Duché d’Aesfrost. Certains voient dans cette union un premier pont, certes fragile, entre deux grandes puissances et l’assurance d’une période de paix. Bien sûr, de nombreux aléas vont chambouler cet équilibre fragile et amener Serenor et Frédérica à prendre parti pour protéger ce qui leur est cher. Nous n’en dévoilerons pas plus ici, afin de vous laisser la surprise, mais sachez que Triangle Strategy mise beaucoup sur son histoire. La narration est prenante et les personnages attachants, mais sachez que le jeu se révèle très bavard, surtout durant les premières heures, au détriment des combats. Ce n’est pas forcément un mal, puisque ce temps passé à exposer le cadre du conflit, ainsi que les différents protagonistes, permet de véritablement nous impliquer dans ces destins tragiques et donne du poids aux choix proposés. Il vous faut savoir aussi que, durant les deux premières heures de jeu, vous n’aurez que deux petits combats à vous mettre sous la dent. Donc, si vous souhaitez un RPG tactique davantage tourné vers les combats, nous recommanderons plutôt la série Disgaea, par exemple. Pour en revenir au principe de choix, le titre s'appuie sur un système démocratique assez original. Au cours de l’aventure, Serenor devra prendre des décisions qui l’orienteront vers une des trois philosophies du jeu, Pragmatisme, Éthique et Liberté. Ainsi, vous pourrez développer son caractère, ce qui modifiera le cours de l'histoire, mais aussi les compagnons qui se joindront à vous. Lorsqu’un événement vraiment important surviendra, Serenor demandera l’avis de ses compagnons afin de suivre la majorité. Et chacun votera grâce à la « balance des convictions ». Autant dire qu'il est tout à fait possible que le jeu parte dans une direction que vous n’aviez pas souhaitée si le résultat est en votre défaveur. Comme vous pouvez vous en douter, Triangle Strategy possède plusieurs fins, ainsi qu’un mode New Game + afin de repartir à l’aventure pour découvrir les autres embranchements.



Balance des convictions

Durant les cérémonies de la « balance des convictions » vous pourrez tenter de convaincre vos compagnons pour qu’ils votent selon vos envies. Pour cela, vous devrez glaner des informations durant les phases de recherche qui entrecoupent les phases de narration et celles de combat. Ce sera l’occasion de déambuler dans de très beaux décors en 3D isométrique pour parler au PNJ, mais aussi de fouiller partout, même dans les maisons de pauvres citoyens, pour récupérer tout ce qui traine. Pour notre part, nous avons trouvé ces moments assez fastidieux et dispensables. On se console heureusement avec les combats qui proposent un bon challenge et de nombreuses possibilités. En effet, chacun de nos acolytes correspond à une classe unique disposant de talents spécifiques (archer, épéiste, cavalier, forgeron, majordome, espion, guérisseur, etc.) permettant ainsi de varier les approches. Au début de chaque combat, il faut composer la meilleure équipe pour faire face à la situation, le jeu nous aidant à choisir en signalant les héros les plus adaptés pour la mission. Pour pimenter les affrontements Triangle Strategy prend en compte la météo et les dénivelés du terrain. Ainsi, Frédérica fait davantage de dégâts avec ses sorts de feu lorsqu'il fait beau. De plus, si elle utilise ses pouvoirs sur un sol gelé, celui-ci va fondre et créer une flaque d’eau qui conduira les attaques électriques. De leur côté, les attaques de glace peuvent geler le sol et ralentir les déplacements.



La topographie du terrain... un point clé !

La topographie du terrain et le positionnement ont aussi une grande importance. Les archers font plus de dégâts en hauteur et il faut éviter d’exposer le dos de ses héros sous peine de prendre un coup critique automatique. Le jeu dispose aussi d’un système de tenaille qui permet à l’assaillant d’offrir une attaque gratuite à son allié s’il se trouve de l'autre côté de l’ennemi. Les situations de combat s’avèrent assez variées et le challenge monte vite. D’ailleurs, petit conseil au passage, pensez à visiter la taverne au campement afin de faire (et refaire) les simulations de combat pour gagner facilement des points d’expérience et des matériaux. La gestion de l’évolution et de l’équipement des personnages se veut simple et efficace. Chacun d’eux ne dispose que d’une arme et peut avoir en plus deux accessoires. De nouvelles capacités se débloquent automatiquement en montant de niveau et vous trouverez aussi un système d’atouts que les différents personnages peuvent obtenir en dépensant des matériaux (chaque personnage ayant ses ressources de prédilection). Vous pourrez aussi faire monter en grade vos héros pour qu’ils gagnent en puissance. Le jeu va à l’essentiel, mais certains pourraient trouver l’ensemble un peu trop basique, avec cette personnalisation assez limitée des héros. Reste qu’en combinant une histoire palpitante et des combats bien relevés, Triangle Strategy parvient à nous captiver de longues heures durant, toujours curieux de voir quel nouveau personnage croisera notre route et comment la situation évoluera en Norzélia.

Jean-Marc PICHOT
Graphismes : 16/20

Si vous aimez le pixel art bien soigné vous allez être servi ! Les différents décors sont un régal pour les mirettes, comme les illustrations des différents protagonistes. Les sorts et les différents effets, comme la météo, rendent aussi très bien à l’écran.

Gameplay & prise en main : 15/20

Le gameplay va directement à l’essentiel pour nous offrir un système de combat tactique très bien huilé, simple et efficace. À l’opposé d’un Disgaea, qui propose une tonne d’options pour faire évoluer nos personnages et de mécaniques de gameplay, quitte à perdre le joueur, Triangle Strategy mise tout sur un système très accessible et sur la richesse de son casting. Le principe de la « balance des convictions » fonctionne aussi comme un charme en nous impliquant efficacement dans l’aventure.

Musique et bruitages : 18/20

Comptez entre 40 et 50 heures de jeu pour voir le bout de l’aventure. Et même terminé une première fois, le jeu réserve encore bien des surprises : d’autres événements à vivre et de nouveaux compagnons à rallier à notre cause. Le mode New Game + pourra donc encore vous retenir un bon moment devant votre écran si vous voulez tout voir.

Durée de vie : 15/20

La bande-son nous immerge efficacement dans cette aventure dantesque, faite de complots, de combats, mais aussi d’honneur et de sacrifice. Les musiques collent très bien à l’ambiance du jeu, tantôt graves, tantôt épiques, ou plus légères. Le doublage se révèle aussi d’excellente facture, aussi bien pour les voix japonaises qu’anglaises.

Note pour ce test : 17/20

Triangle Strategy mélange habilement narration, combats et choix cornéliens pour nous faire vivre une aventure captivante. Pour en profiter pleinement, il faut impérativement aimer les longues scènes de dialogues (heureusement entièrement sous-titrées en français), le jeu étant particulièrement bavard. Ainsi Triangle Strategy nous fait vivre des péripéties palpitantes au travers d’une bande de héros très attachants, le tout avec une excellente réalisation. Le système de choix fonctionne très bien, comme les mécaniques de combats qui mettent bien en valeur les spécificités des différents personnages. Pour couronner le tout, Triangle Strategy profite d’une solide durée de vie et d’une bonne rejouabilité. Si vous aimez les jeux type Fire Emblem ou Tactics Ogre, vous pouvez y aller les yeux fermés.

L'avis des lecteurs sur ce test :
Nous n'avons pas encore d'avis, partagez votre avis avec tous !
Pseudo :
Votre avis :
captcha* :
www.gamoniac.fr info utiles - Le Journal de la Next-Gen www.insert-coin.fr whim.fr www.adam-et-ender.com
© 2022 Copyright "Geek4Life.fr". Tous droits réservés.
Tous les contenus du site Geek4life.fr sont protégés par les lois françaises et internationales du droit d'auteur. - Toute reproduction même pariel est interdite sans autorisation écrite du site.
- L'ensemble des marques cités et crédits photo sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.